Pas de virage à droite pour Benoît Lutgen

05/09/11 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Le Vif

Le nouveau président du cdH, Benoît Lutgen, a démenti lundi tout virage à droite du parti humaniste en réaffirmant sur les ondes de la RTBF le caractère centriste de sa formation.

Pas de virage à droite pour Benoît Lutgen

© Belga

"Je suis radicalement au centre et l'ensemble du parti aussi", a-t-il affirmé lors de l'émission Matin Première de la RTBF-radio.

"On me taxe d'être de centre-droit, d'autres de centre-gauche. Bof, nous sommes radicalement tous au centre", a ajouté M. Lutgen en réponse à ceux qui ont décelé un "virage à droite" dans le discours inaugural qu'il a prononcé dimanche à Namur en évoquant plusieurs thèmes "de droite" (comme la fin du bail à vie dans le logement social ou l'insécurité).

Il a rappelé qu'il avait participé, aux côtés de l'ancienne présidente, Joëlle Milquet, à la transformation du parti - l'ex-Parti social chrétien (PSC) en Centre démocrate humaniste (cdH) -, qui ne s'est limité "à un changement de nom".

"Les balises, fixées par Joëlle Milquet, elles sont là, elles sont fortes. À nous maintenant d'utiliser l'essentiel, la concentration de ce message politique dans nos propositions, dans notre programme", a-t-il ajouté.

M. Lutgen a émis le souhait de rencontrer rapidement les dirigeants de formations centristes européennes, dont le président du parti radical français, Jean-Louis Borloo.

"Il y a à construire, peut-être, un centre au niveau européen, qui peut rassembler cette tonalité qui ne se retrouve plus totalement aujourd'hui sur le plan européen. La démocratie-chrétienne dont je suis issu a évolué. Il y a à reconstruire et on peut le faire à partir d'une base sur quelques contrées et la nôtre peut apporter certainement sa pierre à l'édifice", a-t-il dit.

Le Vif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires