Pas de suppression de trains à l'horizon 2015

07/06/11 à 19:52 - Mise à jour à 19:52

Source: Le Vif

L'administrateur-délégué de la SNCB Marc Descheemaecker a officiellement réfuté mardi l'information parue dans la presse selon laquelle dix pour cent de l'offre ferroviaire allait être supprimée à l'horizon 2015.

Pas de suppression de trains à l'horizon 2015

© Belga

Il a précisé que l'entreprise "a fait l'analyse des dix pour cent de trains les moins occupés". Cette analyse porte sur certains trains qui transportent régulièrement deux, trois, cinq, sept, dix ou vingt passagers, a-t-il préciséEtant donné les coûts notamment en énergie, faire rouler ces trains revient à subsidier sur fonds propres ou avec la dotation de l'Etat, notre fournisseur d'électricité, a dit en substance M. Descheemaecker.

L'administrateur-délégué de la SNCB a également infirmé l'information selon laquelle quelque 700 emplois allaient être supprimés dans les ateliers. Un programme a bel et bien été rendu public, a-t-il précisé, mais il vise à étudier comment pouvoir arriver à "plus de production avec les mêmes moyens" afin notamment d'accueillir dans les ateliers la nouvelle flotte.

Concernant la suppression de certains guichets ou points d'arrêts, le patron de la SNCB a renvoyé à une étude. L'arrêt de Zwankendamme est déplacé à Lissewege, un kilomètre plus loin, en raison de l'extension du port de Zeebrugge. D'autres sites pourraient suivre, selon le même type de motivation.

Auditionné devant les Commissions réunies de la Chambre et du Sénat, avec ses collègues de la SNCB-Holding, de la SNCB-Logistics et d'Infrabel, Marc Descheemaecker a regretté les fuites dans la presse ces dernières semaines. Selon lui, elles visent, consciemment, à déstabiliser l'entreprise. Il s'agit d'un "comportement criminel irresponsable", a-t-il fustigé.

Le groupe SNCB mise pour 2012 sur un résultat opérationnel consolidé (ebitda) de 150 millions d'euros, soit le montant nécessaire pour pouvoir stabiliser la dette, voire même quelque peu la rembourser.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires