Pas de rigueur budgétaire pour la sécurité ?

17/06/12 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Source: Le Vif

Le MR et le cdH ont rejoué, sur le plateau de Mise au Point, leur affrontement sur la question de la sécurité. Le bourgmestre réformiste d'Etterbeek a proposé une "exception positive" pour la sécurité dans les efforts budgétaires. La ministre humaniste de l'Intérieur a pris acte.

Pas de rigueur budgétaire pour la sécurité ?

© Belga

Le MR défend une "exception positive" pour la sécurité dans les efforts de rigueur budgétaire mis en oeuvre par le gouvernement, a annoncé Vincent De Wolf sur le plateau de Mise au Point, lors d'un débat consacré à la polémique initiée par ses propos cette semaine.


Le bourgmestre d'Etterbeek, qui a précisé s'exprimer au nom du président du parti Charles Michel, a souligné que la politique de sécurité devait être épargnée par les efforts d'économies déployés au sein de la majorité. "C'est nouveau, je prends acte et j'attends la réponse de Didier Reynders (Ndlr, vice-Premier ministre MR) en comité ministériel restreint mercredi", a réagi Joëlle Milquet, ministre de l'Intérieur et vice-Première cdH.


Vincent De Wolf et Joëlle Milquet ont rejoué sur le plateau de la RTBF l'affrontement auquel ils se sont livrés, par médias interposés, au cours des derniers jours, après que le premier eut déploré "l'irresponsabilité" de la seconde face à la menace terroriste. Si le bourgmestre libéral a tenté d'adopter un ton plus conciliant à l'égard de la ministre, celle-ci l'a vigoureusement pris à partie, l'accusant de "mensonges" et de dire "tout et n'importe quoi".


Les débats ont surtout porté sur le manque de moyens dans la police, confirmé par Eddy Lebon, du syndicat Sypol, qui a critiqué les "effets d'annonce" des précédents gouvernements. Il manque 2.500 policiers dans tout le pays, selon lui. Il a toutefois salué "la démarche cohérente et positive" de Joëlle Milquet, qui a rappelé pour sa part avoir dégagé des moyens pour l'engagement progressif de 400 policiers supplémentaires, "ce que n'ont pas fait les ministres précédents, notamment en 10 ans de ministres libéraux".


LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires