Pas d'engagement sur les plus­-values dans la note du ministre des Finances

02/11/16 à 07:11 - Mise à jour à 07:13

Source: Belga

(Belga) La déclaration de politique générale du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA) ne contient pas d'engagement sur la taxe sur les plus­-values exigée et obtenue par le CD&V durant les négociations budgétaires fédérales, rapporte Le Soir, La Libre Belgique et De Tijd mercredi.

Pas d'engagement sur les plus­-values dans la note du ministre des Finances

Pas d'engagement sur les plus­-values dans la note du ministre des Finances © BELGA

Le ministre a présenté lundi aux députés sa note de politique générale qui reprend son agenda politique pour l'année parlementaire à venir. L'impôt des sociétés et la mobilisation de l'épargne y figurent mais pas la taxe sur les plus-values, comme l'a observé le député Georges Gilkinet (Ecolo). "Sur les trois mesures, le ministre Johan Van Overtveldt a éliminé la seule qui avait une coloration sociale, mesure dont son président de parti, Bart De Wever, ne voulait d'ailleurs pas. Depuis la législature, le CD&V prend décidément gifle sur gifle!", commente dans Le Soir le député. "Nous sommes favorables à la réalisation d'un état des lieux des impôts sur le capital qui existent déjà. (...) Il faut analyser si, comme à l'im­pôt des sociétés, il est possible de simplifier les choses. Se précipiter et instaurer une taxe sur les plus­-values sans bien en mesu­rer les conséquences sur les épargnants, les investisseurs et les entreprises n'est pas une bonne chose", répond le cabinet du ministre Van Overtveldt dans La Libre Belgique. (Belga)

Nos partenaires