Parlement wallon: voici la liste des députés autorisés à cumuler

13/06/14 à 19:41 - Mise à jour à 19:41

Source: Le Vif

Le parlement wallon a approuvé vendredi la liste des députés qui seront autorisés à cumuler l'exercice de leur mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale (bourgmestre ou échevin).

Parlement wallon: voici la liste des députés autorisés à cumuler

© Image Globe

Ils sont 17 au total: huit PS, six MR et trois cdH. Le décret "décumul" voté en 2010 prévoit qu'un quart des députés dans chaque groupe politique est autorisé à cumuler les deux mandats en fonction du taux de pénétration aux élections. Au PS, il s'agira de Paul Magnette, Paul Furlan, Rudy Demotte, Nicolas Martin, Christophe Collignon, Jean-Charles Luperto Pierre-Yves Dermagne et Christine Poulin. Au MR, il s'agira de François Bellot, Willy Borsus, Hervé Jamar, Pierre-Yves Jeholet, Jean-Luc Crucke et Jacqueline Galant. Au cdH, il s'agira de Josy Arens, Dimitri Fourny et Maxime Prévot.

Les autres députés devront faire un choix qui entraînera la prestation de serment de leur suppléant s'ils ne choisissent de ne pas être bourgmestre ou échevin empêché dans leur commune. Une nouvelle séance est prévue mercredi.

Une autre date importante est néanmoins inscrite mardi à l'agenda des députés. Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles procédera à sa séance d'installation. Il est composé des 75 députés wallons et de 19 députés bruxellois.

Comme cette semaine au parlement wallon, les travaux de la Commission des vérification des pouvoirs seront observés avec intérêt. La Commission devra constater l'incompatibilité mais la question se pose de savoir si elle autorisera la prestation de serment du député qui n'aurait pas encore fait son choix entre sa commune et son mandat parlementaire.

Certains députés ont déjà dit tout le mal qu'ils pensaient du décret qui impose le décumul. Philippe Dodrimont (MR) a mis ainsi en cause les conditions d'applicabilité du décret puisqu'aucun délai, ni sanction ne sont prévus. Il attend que la clarté soit faite.

"Aujourd'hui, je confirme: j'ai décidé de ne pas faire le choix. Et je ne le ferai que lorsque j'y serai contraint de façon tout à fait légale", a-t-il rappelé sur sa page Facebook.

S'il n'obtient pas les précisions qu'il souhaite, le député-bourgmestre d'Aywaille entend saisir la justice.

En savoir plus sur:

Nos partenaires