Live Parlement fédéral : une séance très agitée

04/12/14 à 14:33 - Mise à jour à 15:52

Problème technique, boycott de l'opposition... la séance plénière de ce jeudi après-midi à la Chambre a été pour le moins agitée.

Parlement fédéral : une séance très agitée

La Chambre... bien vide © DR

  • Fin de séance dans le calme

    La séance plénière de ce jeudi 4 décembre, amputée d'un certain nombre de questions suite à la fronde, puis au départ prématuré, de l'opposition, s'achève dans une ambiance qui dénote fortement avec l'agitation qui régnait à son ouverture.

  • Le travail des handicapés

    Jan Spooren (N-VA) s'indigne des scores médiocres que réalise la Belgique quant au nombre de personnes handicapées qui exercent un emploi. Le gouvernement va-t-il remédier à cet état de fait et revoir la loi qui y est relative, demande-t-il.

    Elke Sleurs juge ces résultats inacceptables. La Secrétaire d'Etat promet que le gouvernement va s'atteler à changer le regard sur les personnes handicapées : " il faut voir ce que les personnes peuvent faire, pas ce qu'elles ne peuvent pas ". Il faut également éviter le piège de l'inactivité, estime-t-elle, avant de conclure en affirmant que le gouvernement veillera à ce que des mesures concrètent viennent moderniser la loi de 1987.

  • Soldes d'hiver

    Caroline Cassart-Mailleux (MR) s'inquiète pour sa part du flou qui subsiste dans les réductions que peuvent pratiquer les commerçants en cette période d'attente précédant les soldes. Le ministre de tutelle, Willy Borsus : " Une décision de justice européenne a condamné les dispositions qui avaient été prises par la Belgique. Le gouvernement doit donc procéder à un travail d'ajustement des règles. Le gouvernement a entamé des discussions avec des représentants du secteur. La loi sur cette période d'un mois précédant les soldes sera réécrite. "

  • Budget

    La Commission a fait au total trois rapports, dont un sur le parcours budgétaire de la Belgique, a expliqué le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt. Selon lui, la Commission est globalement satisfaite, surtout concernant les décisions structurelles prises par le gouvernement. Toutefois, le gouvernement prépare tout de même une série de mesures additionnelles.

  • La Chambre est bien vide...

    Sans l'opposition, la Chambre paraît bien vide.

    La Chambre

    La Chambre © DR

  • Entreprises publiques

    Denis Ducarme interpelle le ministre De Croo sur les hauts salaires dans les entreprises publiques, notamment chez Bpost. Alexander De Croo élude la question en se retranchant derrière le secret qui doit être tenu dans le cas d'une entreprise cotée en Bourse. Le rapport qui mentionne les salaires des dirigeants de Bpost sera rendu public l'an prochain.

  • Plus d'armée dans les rues ?

    Jan Jambon agira selon l'accord du gouvernement. Les militaires, envoyés dans les rues lors de missions policières de garde, seront formés à cette tâche. Ils ne seront envoyés que si le niveau d'alerte passe à 3 (sur une échelle de 4) et ce, à la demande du bourgmestre.

  • " Ce n'est, semble-t-il, pas un problème d'avoir fricoté avec l'extrême droite et faire partie du gouvernement "

    Catherine Fonck a préféré ne pas poser de question au ministre de l'Intérieur Jan Jambon, qui de fait n'a pas pu répondre. Madame Fonck a utilisé son temps de parole pour critiquer la présence au sein du gouvernement de monsieur Jambon : " Le silence du Premier ministre démontre que ce n'est, semble-t-il, pas un problème d'avoir fricoté avec l'extrême droite et faire partie du gouvernement de ce pays ".

  • Fonck : "J'ai honte pour notre démocratie"

    Catherine Fonck, Laurette Onkelinx et Olivier Maingain exigent par écrit au Président de la Chambre que le Premier ministre répondent aux questions qui lui sont adressées. La demande est jugée recevable, mais elle est refusée de façon écrasante par les parlementaires de la majorité au cours d'un vote.

  • La loi sur la liberté pour raison médicale sera examinée

    Kris Peeters répond à la place de Koen Geens, empêché. L'hospitalisation a été jugée acceptable sous réserve d'une sécurisation appropriée. Monsieur Geens a cependant initié un recours et examinera la loi de 2006 sur la liberté pour raison médicale.

  • Farid le Fou

    Barbara Pas (VB) critique vertement la libération de "Farid le Fou", actuellement hospitalisé. Sophie De Wit (N-VA) demande pour sa part au ministre de la Justice, Koen Geens, de quelle liberté jouit "Farid le Fou" : " Peut-il quitter l'hôpital ? "

  • Mauvaise gestion

    Meryama Kittir (sp.a) : " Monsieur le Président, votre gestion en dit long sur la gestion de ce pays "

  • Les socialistes quittent la séance

    Les socialistes quittent la séance

    Les socialistes quittent la séance © DR

  • Fin du brouhaha

    Le Président de la Chambre considère que personne n'a soutenu la demande de suspension et met fin au débat pour passer aux questions. Ce que critique vertement Laurette Onkelinx.

  • Question orale à #jambon

  • Suspension ?

    Laurette Onkelinx (PS) demande une suspension de séance et une conférence des Présidents, appuyée en cela par Catherine Fonck.

  • "Le Premier ministre fuit ses responsabilité "

    Olivier Maingain (FDF) : " Je ne vois pas pourquoi le Premier ministre fuit ses responsabilités".

  • Laurette Onkelinx (PS) et Kristof Calvo (Ecolo-Groen) critiquent le fait que le Premier ministre ait transféré une question qui lui avait été posée à son ministre de l'Intérieur, Jan Jambon.

  • Problème technique

    Suite à un problème technique, les questions n'ont pas pu être transmises à l'avance aux parlementaires, ainsi qu'aux ministres et aux journalistes. Il a fallu attendre le début de la séance...

Nos partenaires