Par rapport à 2010, l'effet N-VA est moins spectaculaire

15/10/12 à 07:33 - Mise à jour à 07:33

Source: Le Vif

En Flandre, la comparaison entre les scores obtenus aux élections provinciales et ceux des circonscriptions électorales au scrutin législatif pour la Chambre en 2010 relativise quelque peu la montée en puissance de la N-VA, vainqueur des élections communales au nord du pays. A cet exercice, la N-VA est même en recul de 2% dans les provinces de Flandre orientale et du Limbourg tandis que le CD&V lui reprend le leadership dans les deux Flandres.

Par rapport à 2010, l'effet N-VA est moins spectaculaire

© Image Globe

Dans le Limbourg, la N-VA est devancée par le CD&V qui progresse de 9%. A l'exception du Vlaams Belang, dont le ressac est confirmé partout, les autres partis progressent également dans le Limbourg.

En province d'Anvers, la N-VA confirme sa marche en avant avec un bond de 5% qui la place à près de 36%. Loin derrière, le CD&V progresse légèrement, ainsi que Groen. Les autres partis sont en retrait.

De manière générale, le CD&V a plutôt tendance à augmenter son score par rapport de 2010, de 3 ou 4%. Groen progresse partout mais légèrement et reste en-dessous des 10%. Le VB s'effondre. Open Vld et sp.a sont stationnaires.

Cette comparaison ne vaut que dans l'absolu dans la mesure où les enjeux des scrutins provinciaux et fédéraux divergent fortement.

PS en recul, MR et dans une moindre mesure cdH en hausse en Wallonie Une comparaison entre les scores obtenus aux élections provinciales et ceux des circonscriptions électorales au scrutin législatif pour la Chambre en 2010 montre un recul général du PS de 2 à 8,5% là où le MR progresse partout, de 4,60% à 6,7%. Le cdH augmente de près de 4% à Namur et dans le Luxembourg, de près de 3% dans le Hainaut et plus légèrement à Liège. Ecolo est relativement stationnaire.

C'est dans le Hainaut que le recul socialiste est le plus important, passant de 48,18 à 39,68%. Le MR progresse fortement dans le Brabant wallon (+6,6%) et à Namur (+5,1%) où il devient le premier parti.

Cette comparaison ne vaut que dans l'absolu dans la mesure où les enjeux des scrutins provinciaux et fédéraux divergent fortement.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires