Panique au CD&V

27/05/10 à 09:16 - Mise à jour à 09:16

Source: Le Vif

Les sondages prédisant un raz-de-marée de la N-VA affolent quelque peu l'état-major des chrétiens-démocrates flamand. Et cela n'arrange en rien les bisbrouilles déjà présentes dues à la constitution des listes.

Panique au CD&V

© Belga

Les derniers sondages qui n'étaient guère à l'avantage du CD&V et l'arrivée du professeur Rik Torfs, jugé frivole par certains parlementaires démocrates-chrétiens, continuent de faire des vagues en interne. D'aucuns n'apprécient pas d'avoir été relégués au profit de personnalités extérieures baptisées "lapins blancs" au nord du pays.

"Lapin blanc? Préférez-lui une valeur sûre!", affiche la députée Mia De Schamphelaere dans un slogan de campagne destiné à garantir sa réélection à la Chambre. Selon les quotidiens Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg, la députée s'en prend, à travers le choix de son slogan, à la formation des listes au sein de son parti. Elle a dû laisser la place à Rik Torfs, deuxième effectif au Sénat.

"Je n'ai absolument rien contre Rik Torfs", réagit la députée catholique conservatrice d'Edegem. "Mais j'estime qu'il doit emprunter la voie royale pour entrer en politique." Rik Torfs, quant à lui, la joue sportive. "Je trouve la campagne de Mia amusante. Je pense que nous pouvons tous les deux y trouver avantage", a-t-il dit.

Il n'empêche que le débat est bien présent au sein du parti. Et Mia De Schamphelaere a reçu les soutiens explicites d'Herman Van Rompuy et de Leo Tindemans, deux pointures discrètes du parti. Selon la presse flamande, son action illustre l'état de nervosité qui gagne le CD&V en difficulté dans les sondages. Ceux-ci prédisent une large victoire de la N-VA et un score plus modeste pour les chrétiens-démocrates flamands.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires