Panama Papers - Le président panaméen dénonce un combat entre puissances

10/05/16 à 00:45 - Mise à jour à 00:45

Source: Belga

(Belga) Les Panama Papers, alimentent une cascade de révélations sur l'évasion fiscale, sont au coeur d'un affrontement entre grandes puissances qui utilisent le système financier panaméen, a affirmé lundi le président de ce pays d'Amérique centrale Juan Carlos Varela.

"Cela concerne le système financier mondial, pas le Panama", a déclaré le chef d'Etat lors d'un événement en public. "Ce qui n'est pas correct, c'est que si les grandes puissances veulent s'affronter, elles utilisent le Panama comme théâtre de cette bataille. Si elles veulent en découdre, qu'elles le fassent dans leur propre pays mais qu'elles n'utilisent pas notre système financier et fiscal", a lancé Juan Carlos Varela, visiblement irrité. Ces déclarations intervenaient le jour même où les documents des Panama Papers étaient partiellement mis en ligne sur le site du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Ce collectif basé à Washington a coordonné l'enquête sur la fuite massive de documents du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. Depuis les premières révélations publiées début avril, les Panama Papers ont éclaboussé des chefs d'Etat, en Argentine ou en Ukraine, mais également des stars du football (Lionel Messi) ou du cinéma (Pedro Almodovar), soulevant une onde de choc qui a contraint la communauté internationale à passer à l'action. Mi-avril, les grandes puissances industrialisées et émergentes du G20 ont appelé à des "mesures contraignantes" contre les paradis fiscaux qui refusent de coopérer avec la communauté internationale. (Belga)

Nos partenaires