Panama Papers - La commission d'enquête du Parlement européen débute officiellement ses travaux

27/09/16 à 13:48 - Mise à jour à 13:49

Source: Belga

(Belga) La commission d'enquête du Parlement européen sur les Panama Papers a officiellement débuté ses travaux, mardi matin, en auditionnant certains journalistes qui ont contribué à révéler ce scandale d'évasion fiscale.

Panama Papers - La commission d'enquête du Parlement européen débute officiellement ses travaux

Panama Papers - La commission d'enquête du Parlement européen débute officiellement ses travaux © BELGA

L'affaire avait éclaté en avril dernier quand de nombreux journaux ont publié des documents provenant d'un cabinet d'avocats panaméen, Mossack Fonseca, et portant sur des centaines de milliers de sociétés, fondations et trusts fantômes établis dans des paradis fiscaux partout dans le monde. La commission d'enquête est chargée d'examiner les éventuelles infractions au droit de l'UE de la part de la Commission européenne et des Etats membres en matière de blanchiment de capitaux, d'évasion et d'évitement fiscaux. Elle aura également la possibilité de poursuivre les enquêtes de la commission spéciale sur les LuxLeaks, ces fuites de documents qui ont mis au jour un système d'évasion fiscale à grande échelle des multinationales, notamment au Luxembourg. Le président de la commission Werner Langen (PPE) a souligné mardi que le large mandat permettrait aussi de se pencher sur les récentes révélations concernant le Bahamas, et en particulier celles sur l'ancienne commissaire européenne à la Concurrence, la Néerlandaise Neelie Kroes, qui a été administratrice de 2000 à 2009 d'une société offshore dans cet Etat des Caraïbes. Il a ajouté que Mme Kroes serait "probablement entendue" par la commission. Le co-rapporteur Jeppe Kofod (S&D) a pour sa part mis en exergue l'importance de réfléchir à une manière de mieux protéger les lanceurs d'alerte. "Nous devons leur faire sentir qu'ils sont en sécurité lorsqu'ils révèlent certaines activités illégales", a-t-il déclaré, avant de qualifier de "déplorable" la comparution en justice de certains d'entre eux. La commission, constituée de 65 eurodéputés - dont les Belges Hugues Bayet (PS/S&D), Louis Michel (MR/ADLE) et Tom Vandenkendelaere (CD&V/PPE) - , disposera de 12 mois pour rendre ses conclusions. (Belga)

Nos partenaires