Pakistan: réouverture sous tension d'une université après une attaque des talibans

15/02/16 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Belga

(Belga) Une université pakistanaise a rouvert ses portes lundi sous haute sécurité et dans un climat tendu, un mois après une attaque des talibans qui avait fait 21 morts sur son campus.

Pakistan: réouverture sous tension d'une université après une attaque des talibans

Pakistan: réouverture sous tension d'une université après une attaque des talibans © BELGA

L'université Bacha Khan de Charsadda (nord-ouest) avait été attaquée à l'aube du 20 janvier par quatre hommes armés qui avaient massacré 21 personnes avant d'être eux-même abattus par les forces de l'ordre. Une faction des talibans pakistanais avait revendiqué l'attaque et promis de s'en prendre à d'autres établissements scolaires dans tout le pays. L'attentat avait fait voler en éclat le relatif sentiment de sécurité qui commençait à revenir dans cette région troublée du Pakistan, un an après l'attaque d'une école de Peshawar au cours de laquelle plus de 150 personnes avaient péri, pour la plupart des enfants. "Je suis très heureux d'annoncer que l'université à rouvert aujourd'hui, avec un dispositif de sécurité très strict", a déclaré à l'AFP le vice-président de l'université, Fazal Raheem Marwat. "Nous démarrons les cours aujourd'hui pour dire clairement au monde que nous sommes prêts à vaincre nos ennemis et ceux qui veulent plonger le Pakistan dans l'obscurité et l'illettrisme", a souligné de son côté un professeur, Iftikhar Alam. La police et des commandos d'élite se sont déployés lundi matin sur les toits et autour de l'université, et les étudiants étaient fouillés et leurs affaires scannées à l'entrée. Les rumeurs de nouvelles attaques se sont multipliées au Pakistan depuis les événements de Charsadda, semant la panique chez les parents d'enfants scolarisés et poussant plusieurs établissements à fermer leurs portes. Une université pour jeunes filles de Rawalpindi (nord) a ainsi évacué des centaines d'étudiantes la semaine dernière après un échange de tirs entre la police et des voleurs de voitures à proximité. (Belga)

Nos partenaires