Paiement électronique : une nouvelle panne

20/12/14 à 14:24 - Mise à jour à 15:20

Source: Belga

Une panne a touché le réseau de Worldline, le gestionnaire du réseau de paiement électronique, samedi en matinée. Certaines cartes ne permettaient pas de payer, a confirmé Bram Boriau, porte-parole de Worldline. Depuis, la situation se serait normalisée. Le porte-parole n'a pas pu dire combien de temps la panne avait duré et quelles parties du pays avaient été touchées.

Paiement électronique : une nouvelle panne

© Belga

Cette journée très chargée en raison des achats de Noël était gratuite pour les commerçants qui utilisent le réseau. Worldline voulait ainsi les compenser pour la panne du 23 décembre 2013 alors que le système avait été à l'arrêt entre 16 et 19H00. Plus d'un million de transactions n'avaient pas pu être effectuées. Dans une réaction sur Twitter, Karel Van Eetvelt, patron de l'Unizo, l'union des indépendants flamands, a indiqué que cette panne était "inacceptable" et que les commerçants étaient de "nouveau les victimes".

"On se moque des commerçants" (SNI)

Le syndicat neutre pour indépendants (SNI) a fait part samedi de sa colère après la panne qui a touché le réseau de paiements électroniques de Worldline. "Juste le jour où les transactions électroniques sont gratuites pour les commerçants en compensation à la panne du 23 décembre, Bancontact ne fonctionnait de nouveau pas aujourd'hui vers midi, le samedi le plus chargé de l'année pour les achats. C'est se moquer une nouvelle fois des commerçants", a réagi Christine Mattheuws, présidente du SNI. Le syndicat indique étudier les recours possibles après cette nouvelle panne qui représente un "préjudice économique" important pour les commerçants. Il envisage de réclamer de nouvelles compensations de la part de Worldline. "Mais la compensation accordée aujourd'hui n'aura servi à rien. On va s'entretenir avec Worldline parce que cette panne est la panne de trop. Nous voulons obtenir cette fois des garanties fermes de la part de Worldline sur le fait que de telles pannes n'arriveront plus à l'avenir", ajoute le SNI.

En savoir plus sur:

Nos partenaires