Pacte pour un enseignement d'excellence: Schyns planche sur une campagne pour susciter l'adhésion de l'opinion

17/11/16 à 17:26 - Mise à jour à 17:28

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de s'adjoindre les services d'une agence de communication afin de susciter l'adhésion de l'opinion aux conclusions du Pacte pour un enseignement d'excellence qui arrive à son terme.

L'exécutif francophone vient de lancer à cet effet un marché public toujours ouvert à candidatures. Cette campagne de communication visera d'une part les acteurs de terrain -les quelque 100.000 enseignants de la Fédération notamment- mais aussi l'opinion publique en général. Avec un objectif: susciter une large adhésion au constat posé par les acteurs du Pacte sur l'état de l'enseignement francophone et les solutions qu'il convient à présent d'adopter. "Nous avons besoin d'une stratégie cohérente pour expliquer les objectifs du Pacte", a justifié jeudi en commission du Parlement la ministre de l'Education, Marie-Martine Schyns, interrogée par les députés d'opposition Barbara Trachte (Ecolo) et Laurent Henquet (MR). Mme Schyns ne l'a pas évoqué mardi devant les députés, mais les acteurs du Pacte ainsi que le gouvernement avaient assez peu apprécié la couverture médiatique faite au printemps dernier sur les premières conclusions du Pacte. L'accent particulier mis par la presse sur l'une ou l'autre mesures sensibles, comme l'allongement envisagé de la journée scolaire, le réaménagement éventuel des vacances d'été ou encore la fin programmée du redoublement, avait suscité des réactions négatives dans l'opinion. Interrogée par les députés sur le budget qui sera mobilisé pour cette campagne de communication, la ministre Schyns a répondu que celui-ci était encore inconnu, "l'ouverture des offres n'ayant pas encore été réalisée". "L'objectif est toutefois d'avoir le meilleur rapport qualité-prix", a-t-elle insisté. Lancé il y a près de deux ans, le Pacte pour un enseignement d'excellence vise à dégager, via un large travail de consultation des différents acteurs du secteur, une série de réformes afin d'améliorer les performances de l'enseignement francophone à qui l'on reproche aussi de reproduire les inégalités sociales. Les conclusions du Pacte devraient être officiellement remises au gouvernement d'ici la fin décembre. Les principaux acteurs du Pacte participeront ce week-end à un séminaire conclusif afin de rédiger leur avis final sur les réformes à adopter. Le gouvernement entend s'atteler à la mise en oeuvre de premières mesures dès l'année prochaine. (Belga)

Nos partenaires