Pacte énergétique - La sortie du nucléaire sera un préalable de l'Open Vld pour un prochain gouvernement

17/05/18 à 21:41 - Mise à jour à 21:43

Source: Belga

(Belga) La présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten a fait jeudi soir de la sortie du nucléaire en 2025 un préalable de son parti à toute négociation pour la formation d'un prochain gouvernement, en réaction à des déclarations du président de la N-VA Bart De Wever.

"Bart, arrête avec cette rengaine", a lancé Mme Rutten sur le plateau de Terzake (Canvas), où elle était interrogée sur une énième remise en question, par M. De Wever, de la faisabilité d'une sortie de l'énergie nucléaire en 2025. "Si M. De Wever veut changer la loi, il doit trouver une majorité", a lancé Mme Rutten, soulignant qu'elle avait elle-même approuvé la sortie du nucléaire à la Chambre. La libérale n'apprécie pas non plus les critiques du nationaliste déplorant le manque de vision à long terme de la Belgique en matière de politique énergétique, tant au niveau fédéral que régional. Elle souligne notamment que le ministre fédéral N-VA Jan Jambon et le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) ont tous deux validé ces politiques énergétiques à leur niveau respectif. Mme Rutten ne considère pas le nucléaire comme une énergie d'avenir. "Pour le moment, trois des sept réacteurs sont à l'arrêt. Maintenir ces centrales coûte fort cher, et nous le payons à un monopole français", a-t-elle expliqué. La présidente des libéraux flamands plaide pour des investissements dans les énergies renouvelables, combinés à des petites centrales au gaz. (Belga)

Nos partenaires