Pacte énergétique: "L'accord de gouvernement plus puissant que le changement de majorité proposé par Groen"

28/12/17 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

L'accord de gouvernement et la loi sur la sortie du nucléaire sont des armes plus puissantes que le changement de majorité proposé par Groen, réagit jeudi le CD&V. Les écologistes envisagent de déposer une résolution à la Chambre si l'exécutif ne parvient pas à faire aboutir le pacte énergétique, a indiqué la présidente de Groen, Meyrem Almaci, sur les ondes de Radio 1.

Pacte énergétique: "L'accord de gouvernement plus puissant que le changement de majorité proposé par Groen"

Meyrem Almaci © BELGA

Le pacte énergétique confirme la sortie du nucléaire en 2025, mais la N-VA s'y oppose et veut renégocier le texte. En réaction, Groen propose au CD&V et à l'Open Vld de changer la majorité fédérale. Cette offre est jugée "sympathique" par le député flamand Robrecht Bothuyne (CD&V). "J'espère que l'opposition s'associera au pacte énergétique s'il aboutit. C'est un accord à long terme et il y a de grandes chances que nous nous trouvions tous dans l'opposition et la majorité d'ici là", fait-il remarquer.

Les chrétiens-démocrates ne vont donc pas saisir la main tendue par les écologistes. "Il y a un accord de gouvernement et une loi, ce sont des armes plus puissantes qu'une résolution", estime le député fédéral Leen Dierick. "Il est étonnant que la N-VA veuille maintenant l'ignorer, d'autant que leur député Bert Wollants a été l'un de ceux qui soulignaient la nécessité d'un pacte énergétique."

L'Open Vld pense également que la majorité va s'en sortir seule. "Personne ne veut mettre en danger la sécurité d'approvisionnement ou le caractère abordable de l'énergie", affirme le député Egbert Lachaert. "Il faut exprimer son ambition, placer la barre suffisamment haut et évaluer les investissements d'ici deux à quatre ans. Si un problème de sécurité d'approvisionnement apparait, il pourra être corrigé. Des solutions existent, il n'est pas nécessaire de repousser chaque fois la fermeture des centrales nucléaires."

Les chiffres supplémentaires réclamés par les nationalistes flamands devraient arriver pour la deuxième semaine de janvier. Les groupes de travail intercabinets reprendront dès lors les négociations sur le pacte.

Nos partenaires