Oxfam n'emploiera plus le label Max Havelaar

19/06/14 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Le Vif

Oxfam Fair Trade (OFT), la coopérative qui importe et distribue les produits alimentaires d'Oxfam en Belgique, a décidé de ne plus faire certifier ses produits par Max Havelaar, le principal label de commerce équitable.

Oxfam n'emploiera plus le label Max Havelaar

© Belga

OFT est "une valeur sûre du commerce équitable" dans laquelle le public a confiance, ce qui rend l'utilisation d'un label "inutile", justifie jeudi Joris Rossie, le directeur général d'OFT. La coopérative admet aussi ne pas toujours approuver les "choix stratégiques" de l'organisation certificatrice.

"Tout le monde sait que nous commercialisons uniquement des produits du commerce équitable. En outre, nous visons à atteindre des normes strictes et nous souhaitons être audités en profondeur par des auditeurs externes. Dans des enquêtes, le public indique avoir confiance dans la marque Oxfam Fair Trade. Nous subissons des contrôles, ainsi que nos chaînes d'approvisionnement, mais nous mettons progressivement un terme à l'utilisation de labels inutiles pour Oxfam sur nos emballages", précise Joris Rossie. Cette décision n'aura aucun impact sur le fonctionnement de la coopérative, assure celle-ci, car "le commerce équitable va au-delà de la mention d'un label."

Officiellement, OFT et Max Havelaar Belgique ne sont pas en froid. "Ce n'est pas parce que nous repensons la répartition des tâches entre nous et FLO (Fairtrade International, organisme dont dépend Max Havelaar Belgique, ndlr) que nous prenons nos distances par rapport à cette organisation. Nous n'approuvons pas toujours leurs choix stratégiques mais nous les respectons", indique le directeur général d'OFT.

On sait toutefois que l'industrialisation du commerce équitable favorisée par le label divise depuis longtemps les acteurs du secteur. Lancé au début de l'année, le "Fairtrade Sourcing Program", qui permet aux entreprises de ne certifier qu'un ingrédient plutôt que l'ensemble du produit, a ravivé les critiques.

D'après le site d'information Rue89, Max Havelaar France serait d'ailleurs "au bord de l'implosion" depuis lors. Lily Deforce, directrice de Max Havelaar Belgique, indique pour sa part déplorer la suppression progressive du label Max Havelaar des produits Oxfam. "Néanmoins, nous sommes convaincus que dans le futur, nous pourrons encore collaborer afin d'offrir davantage d'accès au marché équitable aux agriculteurs. Oxfam et Max Havelaar continueront également à soutenir mutuellement leurs activités respectives", souligne-t-elle.

Nos partenaires