Ouverture des "Brussels days" à Berlin, trois jours pour vanter les charmes de la capitale

08/10/17 à 21:15 - Mise à jour à 21:15

Source: Belga

Une délégation bruxelloise de 20 opérateurs touristiques et de seize entreprises, emmenée par le ministre-président Rudi Vervoort (PS), la secrétaire d'État au Commerce extérieur Cécile Jodogne (DéFI) et le ministre de la Promotion de Bruxelles Rachid Madrane (PS), est arrivée dimanche en début de soirée à Berlin.

Ouverture des "Brussels days" à Berlin, trois jours pour vanter les charmes de la capitale

/ © https://twitter.com/FlyingBrussels

Objectif: au travers d'une mission de trois jours, promouvoir les atouts de la capitale belge dans le cadre de la douzième édition des "Brussels days".

Au-delà de l'anniversaire symbolique des 25 ans de l'accord de coopération qui unit la capitale allemande et celle qui est aussi la capitale de l'Europe, l'enjeu économique de cette mission n'est pas mince.

L'Allemagne est un partenaire commercial important pour Bruxelles. La République fédérale était l'an dernier le deuxième client de la Région bruxelloise qui lui a destiné 16,6% de ses exportations, soit un volume de 997 millions d'euros.

Dans le secteur du tourisme, porteur de plus de trente mille emplois directs à Bruxelles, l'Allemagne est le troisième marché de Bruxelles en nuitées d'hôtel pour les six premiers mois de l'année en cours, derrière la Belgique, et la France. Les nuitées "allemandes" sont le fait à 58% de touristes d'affaires.

Organisées chaque année dans une ville différente par les opérateurs régionaux Brussels Inernational, Brussels Invest&Export et Visit.Brussels, les "Brussels days", visent à renforcer le positionnement de la Région sur la scène internationale, à valoriser son économie et à mettre en avant ses richesses culturelles et son art de vivre.

La mission fera la part belle au tourisme, à la culture et à l'urbanisme.

Elle tournera aussi les projecteurs vers les industries créatives. Dans ce contexte, une dizaine d'entreprises bruxelloises du secteur audio-visuel sont de la partie pour tenter de jeter les bases de co-productions avec des homologues bien implantées dans la capitale allemande.

La délégation est arrivée à l'aéroport de Berlin à bord de l'airbus A-320 de Brussels Airlines "Rackham", symbole d'une des contributions belges au patrimoine européen de la création. L'appareil est décoré de scènes de l'album de "Tim und Struppi" (Tintin et Milou), ce que n'a pas manqué de souligner le CEO de l'aéroport venu l'accueillir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos