Ouverture d'une mosquée pour femmes au Danemark

12/02/16 à 20:29 - Mise à jour à 20:29

Source: Belga

(Belga) La première mosquée dirigée par une femme en Scandinavie a ouvert ses portes à Copenhague, dans le but de remettre en question "les structures patriarcales", a indiqué sa fondatrice vendredi.

Sherin Khankan, née au Danemark d'un père syrien et d'une mère finlandaise, a précisé qu'à la mosquée Mariam la prière du vendredi serait réservée aux femmes, de même que le rôle d'imam. Les autres activités sont ouvertes à tous. "Nous avons institutionnalisé les structures patriarcales dans nos institutions religieuses. Pas seulement dans l'islam, mais aussi le judaïsme, le christianisme, et d'autres religions. Et nous, nous voudrions remettre ça en question", explique-t-elle. Elle a dit avoir surtout entendu des réactions positives au sein de la communauté musulmane de la capitale danoise, tandis que les critiques étaient "modérées". Mme Khankan, islamologue et intellectuelle connue au Danemark, a invoqué "une tradition islamique permettant aux femmes d'être imams", et a mis les réticences à cette idée sur le compte de l'ignorance. Des mosquées semblables existent déjà dans d'autres pays, comme l'Allemagne, le Canada ou les États-Unis. L'imam qui dirige une des plus grandes mosquées de la ville, Waseem Hussein, s'est interrogé sur la pertinence du projet. "Faut-il aussi qu'on ait une mosquée réservée aux hommes? Il y aurait certainement des protestations au sein de la population danoise", a-t-il dit au quotidien Politiken. Alors qu'un journal danois a affirmé à tort que pour raisons de sécurité l'adresse serait gardée secrète, Mme Khankan a souligné n'avoir reçu "aucune menace quelle qu'elle soit". La première prière du vendredi attend que la mosquée ait trouvé huit autres imams, en plus des deux déjà impliquées. L'islam est régulièrement au coeur du débat politique au Danemark, pays qui reste marqué par les manifestations violentes dans le monde musulman contre les caricatures de Mahomet publiées en 2005 par le quotidien Jyllands-Posten. Un parti anti-immigration qui dénonce l'"islamisation de l'Europe", le Parti populaire danois, était arrivé deuxième aux élections législatives en juin. (Belga)

Nos partenaires