Orages : 1000 impacts de foudre ce matin en Wallonie

19/06/13 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Le Vif

Environ 1.000 éclairs ont touché le sol mercredi matin, principalement en Wallonie, selon l'Institut royal météorologique (IRM). Les orages devraient se poursuivre toute la journée et n'épargneront pas la Flandre. Vents, fortes pluies et impacts de foudre ont perturbé le réseau ferroviaire, mais tout était rentré dans l'ordre à midi, selon Infrabel.

Orages : 1000 impacts de foudre ce matin en Wallonie

© JupiterImages

"Ce mercredi matin, nous avons mesuré le plus d'impacts dans le sud-est de la Belgique. Nous estimons qu'environ 1.000 éclairs ont été en contact avec le sol", explique Dieter Poelman, chercheur et responsable des éclairs à l'IRM. La foudre qui entre en contact avec la terre est la plus dangereuse pour les habitants. Mais l'IRM a enregistré également 3.000 à 4.000 éclairs restés entre les nuages, qui eux peuvent poser problème aux pilotes d'avion. La zone orageuse se situait vers midi à la frontière entre la France et la Flandre, toujours selon Dieter Poelman.

La foudre a notamment provoqué l'incendie d'une maison à Assesse, sans faire de victime. Les pompiers de Namur ont également dû intervenir pour des voiries inondées et des avaloirs bouchés. "Depuis ce matin, ça n'arrête pas", a déclaré l'un d'eux. A Ougrée, la foudre est tombée sur une cabine haute tension et sur une antenne GSM, qui ont pris feu.

Les orages semblent en effet surtout avoir perturbé les régions de Namur et de Liège durant la matinée. Le réseau ferroviaire en a aussi fait les frais. Sur la ligne Liège-Namur, un éclair est tombé sur une loge électrique. Comme ce boîtier alimente les passages à niveau, les feux et panneaux, le système s'est mis en état d'alerte au moment où les fusibles ont grillé. Les passages à niveau se sont fermés et bloqués, et les automobilistes ont dû attendre que les équipes techniques viennent relancer le circuit électrique.

A Liège, la pluie a provoqué le déversement sur les voies d'un stock de sable d'une entreprise de construction voisine. "Tout est maintenant dégagé, mais les retards de trains doivent encore se résorber", affirme Arnaud Reymann, porte-parole d'Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire. "Nous avons mobilisé 40 équipes supplémentaires, avec du matériel adapté (matériel d'abattage, outillage électrique et électronique), dans les régions de Namur et Liège dès que nous avons eu les prévisions d'orage", explique-t-il. "Tout s'est bien passé et chaque problème a pu être résolu en environ une heure. Pour le reste de la journée, nous restons en alerte."

Le porte-parole pointe la responsabilité... des voleurs de câbles de cuivre. "Ces câbles relient les boîtiers électriques à la terre. C'est assez fréquent que la foudre frappe notre réseau et, habituellement, elle ne provoque pas de dégâts car elle est évacuée de cette manière vers le sol. Comme les câbles ont maintenant quasi tous été volés, elle circule en boucle sur le réseau et finit par griller les fusibles..."

En savoir plus sur:

Nos partenaires