Opposition à l'ouverture des commerces dans le centre de Bruxelles

27/03/15 à 20:24 - Mise à jour à 20:24

Source: Belga

La CNE-LBC est opposée à une ouverture des commerces le dimanche à Bruxelles et n'a pas exclu, vendredi, de passer à l'action si cette perspective se précise dans le centre de la capitale, comme le souhaite la majorité PS-MR de la Ville.

Opposition à l'ouverture des commerces dans le centre de Bruxelles

© BELGA

Une large majorité du conseil communal a approuvé au début du mois de février dernier une demande de reconnaissance du Pentagone comme zone touristique introduite auprès du ministre fédéral des Classes moyenne Willy Borsus (MR), à l'initiative de l'échevine libérale du Commerce Marion Lemesre. Cette option permet l'ouverture des magasins le dimanche dans le périmètre.

Mme Lemesre estime qu'il en va de l'avenir et du dynamisme du commerce dans l'hypercentre de Bruxelles face à la concurrence présente et à venir de centres commerciaux dans la périphérie et au départ d'autres villes. Selon l'échevine libérale, la reconnaissance du statut de zone touristique devrait être réalité d'ici la fin du mois de mai.

"Si elle peut paraître séduisante pour les consommateurs, l'ouverture du dimanche n'apporte en réalité aucun avantage économique et pose de sérieux problèmes aux travailleuses et travailleurs du secteur", a souligné vendredi la CNE-LBC.

Le syndicat chrétien a ajouté que des actions pourraient avoir lieu si les grandes enseignes et la commune mettaient leur projet à exécution, sans tenir compte de l'avis des travailleurs. D'après le syndicat, les directions des grandes enseignes de la rue Neuve ont été conviées par l'échevine bruxelloise du commerce, Marion Lemesre, pour organiser des ouvertures supplémentaires le dimanche à partir du mois de mai.

Pour la CNE, il s'agit d'une tentative de la majorité de la Ville de "passer en force, sans tenir compte de l'avis des travailleurs".

En savoir plus sur:

Nos partenaires