Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)

25/10/10 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Le Vif

La famille d'Armand Tungulu Mudiandambo, opposant décédé en RDC, a déposé plainte contre l'Etat congolais. Elle réclame la restitution du corps.

Opposant tué en RDC : la famille porte plainte contre l'Etat congolais (RFI)

© Belga

La famille de M. Tungulu a déposé plainte contre l'Etat congolais, indique Me Willy Bolio, avocat de la famille, sur les ondes de Radio France Internationale (RFI). Elle exige une reconnaissance du corps et une autopsie sous contrôle étranger indépendant. "Nous portons plainte contre l'Etat congolais (...), qui a l'obligation de sécuriser même les détenus", a affirmé l'avocat, Me Bolio.

Jusqu'à présent, la famille de M. Tungulu vivant en RDC - ses frères et soeurs ainsi que sa fille aînée de 18 ans - était restée en retrait. A tel point que lorsque la justice congolaise a lancé un appel pour la reconnaissance du corps, personne ne s'est présenté.

Aujourd'hui, la famille exige que cette reconnaissance se fasse en présence de la Monusco (la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo). "C'est une façon de se garantir pour des représailles dans un Etat comme le nôtre, pour éviter que l'on fasse accepter aux plaignants un corps qui n'est pas le leur. (...)", a expliqué Me Bolio.

La famille, tant kinoise que bruxelloise, assure ne pas croire au suicide en détention.

Pour rappel : Armand Tungulu Mudiandambo vivait en Belgique avec sa famille. Il avait été arrêté à Kinshasa en septembre après avoir jeté une pierre sur le cortège du président Joseph Kabila. Trois jours plus tard, il décédait dans un cachot du camp Tshatshi de la Garde républicaine (GR, ex-garde présidentielle). Officiellement, "il se serait suicidé" dans la nuit du 1er au 2 octobre. Mais les circonstances de son décès restent floues.

Le tribunal de première instance de Bruxelles avait pris une ordonnance le 11 octobre. Celle-ci faisait "injonction à l'Etat congolais de restituer" à la famille le corps de M. Tungulu et "de le faire rapatrier en Belgique". Le gouvernement congolais avait rejeté cette demande en affirmant qu'il s'agissait d'une "insulte à la souveraineté" de la RDC.

Plusieurs arrestations durant une manifestation à Bruxelles

Samedi, des centaines d'opposants au président Joseph Kabila ont manifesté devant les bureaux de l'Union Européenne. Cette manifestation faisait suite au refus du gouvernement congolais de restituer le corps. Les forces de police avaient déployés un large dispositif de sécurité autour des bâtiments de l'Union européenne. Une dizaine de personnes ont été arrêté suite à des lancers de pierre contre les forces de l'ordre, selon une source policière.
Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires