Opposant mort en RDC : sa femme réclame la restitution du corps

19/10/10 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Le Vif

La famille d'un opposant congolais décédé en RDC réclame la restitution du corps mais se heurte au gouvernement de Kinshasa.

Opposant mort en RDC : sa femme réclame la restitution du corps

© Belga

Vivant habituellement en Belgique, Armand Tungulu avait été arrêté le 29 septembre pour avoir jeté une pierre sur le cortège du président Joseph Kabila. Trois jours après son arrestation, il décédait dans une cellule de Kinshasa. Officiellement, il se serait suicidé mais les circonstances de son décès restent floues. Des ONG congolaises ont mis en cause la thèse officielle du suicide. La France ainsi que les Etats-Unis ont demandé l'ouverture "d'une enquête crédible et indépendante" sur la mort de l'opposant.

Le tribunal de première instance de Bruxelles, saisi en urgence par la veuve de M. Tungulu a pris lundi dernier, une ordonnance "faisant injonction à l'Etat congolais" de rapatrier le corps et de le restituer à sa famille. Selon l'avocat de la famille, les tribunaux belges sont compétents puisque le corps appartient à la famille. Celle-ci résidant en Belgique souhaiterait l'y inhumé.

L'ordonnance a été rejetée par le gouvernement de Kinshasa. Selon son porte-parole, il s'agit d'une "insulte à la souveraineté" de la République démocratique du Congo. Il ajoute que "rien, absolument rien n'autorise un juge belge à enjoindre à la justice d'un Etat souverain enquêtant sur la mort à l'intérieur de son territoire d'un de ses ressortissants, bien que résident en Belgique, d'expatrier son corps avant l'aboutissement de l'enquête".

Le Vif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires