Opération Hiver 2012 : "la RTBF veut informer, mais également apporter des solutions"

07/02/12 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Le Vif

Ce matin, la RTBF a lancé l'opération Hiver 2012 qui vise à aider les personnes en difficulté à cause de la vague de froid qui sévit sur notre pays. Une action organisée dans l'urgence face à une situation qui devenait de plus en plus préoccupante, selon Jean-Pierre Jacquemin, directeur de l'information à la RTBF.

Opération Hiver 2012 : "la RTBF veut informer, mais également apporter des solutions"

© Image Globe

Pourquoi la RTBF a-t-elle choisi de lancer une telle action ?

L'idée de base nous est venue de l'observation des cartes météorologiques. Lorsqu'on a su que la vague de froid allait s'installer pour plus de 10 jours, nous nous sommes rendu compte que la situation allait devenir critique pour les personnes les plus démunies. Et puis ce sont les gens eux-mêmes qui nous ont poussés à organiser ce centre d'appel. À chaque fois que nous avons diffusé un reportage sur les problèmes liés au froid, nous avons reçu des appels de personnes qui voulaient aider. La solidarité citoyenne était importante et nous avons voulu aider à mettre en relation les personnes qui ont besoin d'aide et celles qui veulent en donner.

L'arrivée de l'hiver n'est pas une surprise. Pourtant, l'État ne parvient pas à organiser une aide structurelle pour les plus démunis. Vous tentez de pallier ce manque ? Votre premier rôle n'est pas d'abord d'informer la population ?

Notre rôle en tant que journalistes, c'est d'abord d'informer les gens et de pointer du doigt ce qui ne va pas. D'ailleurs aujourd'hui beaucoup d'émissions spéciales sur le sujet sont prévues sur les ondes de la RTBF. Mais je considère aussi que nous pouvons apporter des solutions. Aujourd'hui, nous organisons une mise en réseau de l'aide. C'est vrai que l'on peut se demander pourquoi un numéro de téléphone permanent géré par l'État n'existe toujours pas. Mais nous ne sommes pas là pour dire ce qui est bien ou mal. Nous espérons simplement que notre action interpellera d'elle-même et que ça pourra faire réagir les autorités.

Ça à l'air compliqué à mettre en pratique. Comment cela fonctionne-t-il ?

Les gens appellent le numéro (02 737 2012) de l'opération Hiver 2012, et nous répertorions les offres et les demandes de chaque personne. L'équipe de Cap 48 est d'ailleurs là pour prêter main-forte aux standardistes. Ensuite, les CPAS des communes prennent le relai et distribuent l'aide et les services proposés à travers tout le pays.

Nous devons cependant refuser certaines offres. D'abord, parce que nous ne voulons pas faire d'ombres aux autres réseaux existants qui ont besoin de vivres et de boissons chaudes, par exemple. Puis parce que nous ne pouvons pas tout gérer dans l'urgence. Nous acceptons cependant les offres de logement, les matelas, les couvertures, les transports, les personnes qui se portent bénévoles, etc. Mais attention, rien n'est stocké à la RTBF, ce sont les CPAS de chaque commune qui prennent en charge les aides proposées.

Combien de temps l'action va-t-elle durer ?

Au moins jusqu'à vendredi. Mais il n'est pas dit que nous allons arrêter non plus. Pour l'instant, on s'occupe de gérer les choses minute par minute et puis on verra. Ce que nous constatons, c'est que les gens ont vraiment envie d'aider.

Le Vif.be, MG

En savoir plus sur:

Nos partenaires