Onkelinx interpelle Michel sur la présence de ministres N-VA à une fête nationaliste

11/03/15 à 17:27 - Mise à jour à 19:10

Source: Belga

La cheffe de groupe PS à la Chambre, Laurette Onkelinx, a écrit mercredi au premier ministre Charles Michel à propos la présence de deux ministres fédéraux à la "Vlaams Nationaal Zangfeest", événement nationaliste au cours duquel un appel à l'indépendance de la Flandre est régulièrement lancé.

Onkelinx interpelle Michel sur la présence de ministres N-VA à une fête nationaliste

© Belga

L'édition annuelle de cette manifestation consacrée au chant flamand, et qui puise ses origines avant-guerre au VNV, a rassemblé dimanche quelque 5.000 personnes au Lotto Arena d'Anvers.

Le président, Erik Stoffelen, a réclamé la fin des transferts Nord-Sud et appelé les sympathisants présents à tirer profit de cette législature pour renforcer la base nécessaire à un Etat flamand indépendant. "Nous voulons atteindre notre but sans violence et par une majorité démocratique", a-t-il souligné.

Le président de la N-VA, Bart De Wever, était présent mais également le président de la Chambre, Siegfried Bracke, et les ministres de l'Intérieur et de la Défense, Jan Jambon et Steven Vandeput.

"Chaque participant à cette fête sait qu'il s'agit d'un moment de mobilisation en faveur de l'éclatement de la Belgique et de l'indépendance de la Flandre. Les discours sont invariablement consacrés à la fin du pays. Comment justifier la présence du président de la Chambre des représentant et premier dans l'ordre protocolaire, à cette cérémonie?" se demande la cheffe de groupe.

"Il oublie trop souvent qu'il représente à travers sa fonction le pays dans son ensemble et sa population dans toutes ses composantes et qu'il lui doit le respect", ajoute-t-elle.

L'interpellation vise également le premier ministre. "Comment tolérer la présence de ces deux ministres du gouvernement fédéral à un tel rassemblement où les cris 'België Barst' (Que crève la Belgique!) continuent à égayer l'assemblée? Ne pensez-vous pas que c'est un manque évident de loyauté en vers l'Etat et un parjure de leur serment?", souligne encore l'ex-vice première ministre. Mme Onkelinx demande à M. Michel quelles suites il compte réserver à ces faits qui, selon elle, ne peuvent se banaliser.

Ces ministres ne représentaient pas le gouvernement fédéral, souligne le cabinet Michel

Les deux ministres fédéraux qui étaient présents à la "Vlaams Nationaal Zangfeest" ne représentaient pas le gouvernement fédéral, a fait remarquer mercredi le porte-parole du premier ministre Charles Michel, avant d'établir un parallèle avec la participation de M. Di Rupo, premier ministre, à la campagne de François Hollande, candidat socialiste à la présidence française.

"Je confirme que MM. Bracke, Vandeput et Jambon ne sont pas socialistes. M. Jambon et M. Vandeput étaient présents lors d'une fête culturelle nationaliste flamande et ne représentaient pas le gouvernement fédéral, tout comme M. Elio Di Rupo, alors premier ministre, faisait la campagne de François Hollande en assistant à ses meetings électoraux", a déclaré le porte-parole.

La cheffe de groupe PS à la Chambre, Laurette Onkelinx, a écrit au premier ministre pour l'interpeller à propos de la participation des ministres de l'Intérieur et de la Défense, tous deux N-VA, à la Fête du chant flamand, grand messe culturelle nationaliste.

Siegfried Bracke, Jan Jambon et Steven Vandeput étaient présents, disséminés dans le public. D'autres personnalités flamandes étaient se trouvaient également dans les tribunes du Lotto Arena d'Anvers, dont le président de la N-VA, Bart De Wever, l'ex-député Michel Doomst (CD&V) et le président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken.

Au cours de l'événement, le président de l'"Algemeen Nederlands Zangverbond" a appelé, comme de coutume, à l'indépendance de la Flandre et dénoncé les transferts Nord-Sud.

La cheffe de groupe cdH, Catherine Fonck, a également exprimé son indignation. "Les ministres N-VA chantent 'België Barst' et veulent revoir l'ordre protocolaire. La Belgique est un lego qu'ils démontent pièce par pièce! " a-t-elle lancé sur Twitter.

Jambon ne voit pas où est le problème

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), ne voit pas pourquoi sa présence à la Vlaams Nationaal Zangfeest de dimanche pose problème, a-t-il expliqué mercredi dans les couloirs de la Chambre.

"Je participe à la Vlaams Nationaal Zangfeest depuis 35 ans. Je ne vois de problème", a-t-il déclaré. Sa qualité de ministre fédéral ne doit pas l'empêcher de s'y rendre, selon lui. "Il y a eu d'autres ministres fédéraux par le passé", a-t-il dit sans donner d'autre précision.

Le président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA), également présent à cette manifestation nationaliste, n'a pas souhaité réagir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires