ONEm : Les Jeunes FGTB protestent contre le contrôle des diplômés

10/02/14 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

Une dizaine de représentants de la Centrale Jeunes FGTB Liège-Huy-Waremme sont présents lundi devant les locaux de l'antenne liégeoise de l'ONEm, alors que les premiers contrôles des jeunes diplômés en juin 2013 y sont effectués. Ils protestent contre cette nouvelle mesure qui, selon eux, est trop floue.

ONEm : Les Jeunes FGTB protestent contre le contrôle des diplômés

© Image Globe

Depuis lundi, les premiers contrôles des diplômés de juin 2013 sont effectués à l'ONEm de Liège, à la suite de l'application d'une mesure fédérale qui prévoit de sanctionner les jeunes qui n'auraient pas effectué de recherche d'emploi suffisante durant leur stage d'insertion.

L'occasion pour la Centrale Jeunes FGTB Liège-Huy-Waremme de manifester son opposition face à ce nouveau dispositif. "C'est la première fois que l'obtention d'un droit est conditionné à des contrôles préalables. C'est une régression sociale", estime Vincent Fanara, responsable de la Centrale Jeunes.

Les jeunes FGTB estiment que cette démarche n'a pas de sens. "Quand on veut aider, pourquoi mettre en place des sanctions? Puis les critères sont flous et arbitraires", juge-t-il. Et de citer l'absence de précision quant aux objectifs à atteindre pour ne pas être sanctionné, comme le nombre de recherches à comptabiliser.

"Nous sommes là pour aider les jeunes et les informer, mais politiquement nous demandons le retrait immédiat de cette mesure", ajoute Vincent Fanara. "Le problème est abordé dans le mauvais sens: si les jeunes sont au chômage, c'est qu'il n'y a pas d'emploi. Nous ne cautionnons pas que certains ne cherchent pas du tout de travail, mais si l'objectif est de les aider, pourquoi les sanctionner? Et l'ONEm a-t-il les moyens humains et le temps nécessaire pour les aider? "
La Centrale des Jeunes FGTB sera à nouveau présente devant l'antenne liégeoise de l'ONEm demain/mardi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires