"On ne fait pas du poisson si on sait que son sac poubelle sort trois ou quatre jours après"

27/10/15 à 09:37 - Mise à jour à 18:03

Source: Belga

Le secrétaire d'Etat bruxelloise chargée de la Propreté publique, Fadila Laanan (PS), a estimé lundi que la réforme de la collecte des déchets ménagers, qui devrait entrer en vigueur en septembre prochain, induira des comportements de consommation adaptés.

"On ne fait pas du poisson si on sait que son sac poubelle sort trois ou quatre jours après"

Fadila Laanan © BELGA

C'est du moins ce qui ressort de ses propos tenus sur le plateau de l'"Interview", émission de la chaîne de télévision régionale Télé-Bruxelles et dont une partie a nourri pas mal de commentaires sur les réseaux sociaux.

La réforme reposera sur l'instauration d'une collecte des déchets organiques à l'aide de nouveaux sacs oranges, déjà lancée dans quelques communes et à laquelle 6.000 ménages prennent part sur une base volontaire. On supprimera en conséquence d'une des deux collectes hebdomadaires de déchets tout venant (sacs blancs).

Cette option a suscité de nombreux commentaires en sens divers au cours des derniers mois. "Je pense que chaque consommateur, quand il va se trouver face à cette réforme va consommer autrement. C'est clair qu'on ne fait pas du poisson si on sait que son sac poubelle sort trois ou quatre jours après", a commenté la secrétaire d'Etat interrogée sur la difficulté qu'il peut y avoir de conserver dans un appartement, des déchets malodorants tels que des langes ou ceux provenant du poisson.

Mme Laanan a par la suite ajouté qu'il y avait plusieurs solutions comme le recours à des sacs d'emballages hermétiques face à ce type de problème.

Avec Belga

(Plus d'infos sur www.be-organic.be )

Nos partenaires