Olivier Maigain : "une fois de plus, les partis flamands imposent leurs préférence"

13/10/11 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

Le formateur Elio Di Rupo a annoncé que les deux partis écologistes du pays ne feraient pas partie du futur gouvernement, comme le souhaitent l'Open Vld et le CD&V. Dans ce contexte, "la formation du gouvernement confédéral, les partis flamands ont une nouvelle fois imposé leurs préférences", a affirmé le président des FDF, Olivier Maingain.

Olivier Maigain : "une fois de plus, les partis flamands imposent leurs préférence"

© Image Globe

Pour le président des Fédéralistes Démocrates Francophones, la famille écologiste, "qui n'a pas pu marquer de son empreinte la réforme de l'Etat, ne pourra pas davantage espérer exercer quelque influence sur les choix de politique sociale, économique et environnementale".

"On peut s'interroger quant à la réelle justification de son adhésion à la réforme de l'Etat, sauf à comprendre que c'était une condition mise au maintien de sa participation aux majorités régionales et communautaire", a-t-il encore commenté jeudi, par voie de communiqué.

L'Open Vld et le CD&V n'étaient pas contre une participation d'Ecolo au gouvernement mais bien contre celle de Groen ! Ces deux partis ayant scellés leur destins, ils se retrouvent aujourd'hui tous les deux laissés pour compte.

Dans cette nouvelle coalition, les partis flamands représentent 43 sièges sur 88 et n'ont donc pas une majorité dans le groupe linguistique flamand de la Chambre. Les partis francophones sont quant à eux largement majoritaires dans leur groupe linguistique. Ils représentent 50 des 62 sièges francophones à la Chambre.

Le vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires