Olivia Venet, future présidente de la Ligue des droits... humains

24/05/18 à 15:18 - Mise à jour à 15:21

Source: Belga

(Belga) L'avocate pénaliste bruxelloise Olivia Venet est l'unique candidate à l'élection samedi à la présidence de la Ligue des droits de l'Homme, pour succéder à Alexis Deswaef, dont le dernier mandat s'achève après six ans. Ce changement à la présidence de la Ligue à l'ordre du jour de l'assemblée générale ne constituera pas la seule évolution notoire puisque l'organisation est par ailleurs appelée à se transformer en une Ligue des droits humains.

Héritière de la "Ligue belge des droits de l'Homme", apparue en 1901 dans la foulée quelques années plus tôt de sa consoeur française après l'affaire Dreyfus, la Ligue des droits de l'Homme avait gardé son patronyme après la scission en 1978 en deux organisations, francophone et flamande. De plus en plus usitée à travers le monde, la référence aux "droits humains" est jugée plus appropriée aux droits fondamentaux universels dont la Ligue se veut le gardien du temple. Et c'est donc une femme qui reprend à cette occasion les rênes de l'association, la dernière, Françoise Tulkens, ayant achevé son mandat il y a vingt ans. Diplômée de l'ULB, Olivia Venet a été active à la Croix-Rouge. Elle a présidé la commission Justice de la Ligue des droits de l'Homme dont elle est administratrice. Avocate pénaliste à Bruxelles, elle exerce au sein du cabinet Vergauwen. (Belga)

Nos partenaires