Oeufs contaminés: DéFI exige la présence de Willy Borsus en commission parlementaire

08/08/17 à 12:05 - Mise à jour à 15:03

Source: Belga

Le parti DéFI exige que Willy Borsus, ex-ministre fédéral de l'Agriculture désormais ministre-président wallon, soit entendu dans le cadre de la commission parlementaire qui se réunira demain/mercredi sur le scandale du fipronil. "Le ministre Borsus devait communiquer. Mais il ne l'a pas fait, donnant la priorité à son emménagement à l'Elysette. C'est une faute grave! ", s'indigne la formation amarante.

Oeufs contaminés: DéFI exige la présence de Willy Borsus en commission parlementaire

Willy Borsus © Belga

"Si l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a effectivement mis sept semaines pour informer son ministre de tutelle de la situation - et nous ne manquerons pas de vérifier la chose - on peut s'interroger sur la loyauté de l'agence. Et dans le chef du ministre, on peut clairement parler d'un problème d'autorité", affirme le vice-président de DéFI, Jonathan Martin.

Selon lui, même prévenu très tardivement, Willy Borsus se devait d'agir immédiatement plutôt que de refiler la patate chaude à son successeur. "Il avait l'occasion de communiquer entre le 25 juillet, date à laquelle il a reçu le rapport demandé à l'Afsca, et le 28 juillet, date de son départ du gouvernement fédéral", soutient Jonathan Martin.

Selon l'Afsca, "aucun des échantillons d'oeufs prélevés en Belgique n'indique un danger pour la santé publique". L'Agence, au courant d'une contamination potentielle depuis le 2 juin, est toutefois sous le feu des critiques pour avoir tardé à avertir les autorités et les pays voisins.

En grande quantité, le fipronil est un insecticide considéré comme "modérément toxique" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est strictement interdit chez les animaux destinés à la consommation humaine.

La commission Economie, Agriculture et Protection du consommateur du Parlement fédéral se réunira demain/mercredi afin d'entendre l'actuel ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme (MR), qui exerce la tutelle sur l'Afsca, la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) et l'Afsca. Willy Borsus pourrait également être convoqué. "Seule une partie de l'opposition le demande. C'était prévisible de la part de DéFI", a réagi l'actuel ministre-président wallon, qui n'a pas souhaité s'exprimer davantage sur la crise des oeufs.

Nos partenaires