Obama pourrait encore rester quelques années à Washington, où sa fille Sasha est au lycée

03/03/16 à 21:57 - Mise à jour à 21:57

Source: Belga

(Belga) Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé jeudi qu'il resterait probablement quelques années de plus à Washington pour permettre à sa fille cadette Sasha d'y finir son lycée.

Obama pourrait encore rester quelques années à Washington, où sa fille Sasha est au lycée

Obama pourrait encore rester quelques années à Washington, où sa fille Sasha est au lycée © BELGA

Interrogé, lors d'une rencontre avec des bénéficiaires du système d'assurance santé (Obamacare) à Milwaukee (Wisconsin), sur le lieu où il entendait vivre après janvier 2017, M. Obama a évoqué la capitale fédérale, au moins à court terme. Serait-il tenté par un retour à Chicago, ville où il a débuté sa carrière politique et où il a célébré sa victoire en 2008 ? "Nous n'avons pas encore décidé. Nous allons devoir rester (à Washington) quelques années pour que Sasha puisse terminer. Changer de ville au milieu du lycée, c'est rude", a-t-il répondu. Début 2017, Malia, l'aînée, sera à l'université. Sasha, actuellement à la Sidwell Friends School, école privée de Washington, aura encore un peu plus de deux ans de lycée devant elle. Sur le fond, le premier président noir des Etats-Unis a évoqué à plusieurs reprises sa volonté de travailler avec les jeunes issus des minorités dans les quartiers défavorisés, où l'échec scolaire, le chômage et un taux d'incarcération sont nettement plus élevés qu'ailleurs, pour que "l'égalité des chances ne soit pas une formule creuse". Des rumeurs récurrentes lui prêtent aussi l'envie de donner des cours à la Columbia University (New York), où il a étudié au début des années 80. "J'adore enseigner. Le contact avec les étudiants me manque", confiait-il au New Yorker à l'automne 2014. La Première dame, Michelle Obama, a elle toujours écarté l'idée d'une carrière politique à la Hillary Clinton. "Il y a trois choses certaines dans la vie", plaisantait Barack Obama il y a quelques semaines. "La mort, les impôts, et le fait que Michelle ne sera pas candidate à la Maison Blanche". (Belga)

Nos partenaires