Obama plaisante sur sa vie en dehors de la Maison Blanche en tant que "commandant du sofa"

01/05/16 à 09:12 - Mise à jour à 09:12

Source: Belga

(Belga) Le président américain Barack Obama a plaisanté samedi soir sur sa future vie en tant que "commandant du sofa" lors du traditionnel dîner de l'association des correspondants de la Maison Blanche. Il s'est aussi pronostiqué à pointer Hillary Clinton comme celle qui lui succéderait et en a profité pour moquer le manque d'expérience au niveau international et la mauvaise humeur sur les réseaux sociaux de Donald Trump.

Obama plaisante sur sa vie en dehors de la Maison Blanche en tant que "commandant du sofa"

Obama plaisante sur sa vie en dehors de la Maison Blanche en tant que "commandant du sofa" © BELGA

"L'année prochaine, quelqu'un d'autre sera exactement à ma place, et tout le monde se demande bien qui elle sera", a-t-il dit lors de son huitième et dernier discours, toujours marqué par des pointes d'humour et d'ironie, faisant référence à la candidate démocrate à l'élection présidentielle Hillary Clinton. "Et moi", a-t-il ajouté, "je passerai de commandant en chef à commandant du sofa". Comme l'on devait s'y attendre, Barack Obama n'a pas pu éviter d'évoquer le controversé magnat new-yorkais Donald Trump, l'actuel favori à la candidature républicaine à l'élection présidentielle. "Je ne veux pas passer trop de temps avec Donald. Suivant votre exemple, je veux montrer une certaine retenue", a-t-il adressé aux journalistes américains, présents avec de nombreux autres collègues étrangers, leur lançant de la sorte une pique à peine voilée sur la large couverture médiatique dont jouit Trump. Celui qui quittera bientôt la Maison Blanche n'a pas non plus manqué d'évoquer le manque d'expérience en politique internationale du républicain. "Certains disent qu'il manque trop d'expérience en politique étrangère pour être président mais pour être juste, il a passé beaucoup de temps avec des leaders du monde entier : Miss Suède, Miss Argentine, Miss Azerbaïdjan", a-t-il asséné dans une allusion au concours Miss Univers, organisé par Trump. (Belga)

Nos partenaires