Obama critique les actions de la Russie en Syrie

05/08/16 à 00:18 - Mise à jour à 01:30

Source: Belga

(Belga) Le président américain Barack Obama a vivement critiqué la Russie pour ses actions militaires en Syrie, en appui au régime, et a exhorté Moscou à coopérer avec Washington pour trouver une sortie de crise.

Obama critique les actions de la Russie en Syrie

Obama critique les actions de la Russie en Syrie © BELGA

"Les Etats-Unis restent prêts à travailler avec la Russie pour tenter de réduire la violence et consolider nos efforts contre les (groupes) EI et Al-Qaïda (...) Mais la Russie n'a pas pris les mesures qui s'imposent", a déploré le président lors d'une conférence de presse au Pentagone, pressant Moscou à "montrer son sérieux" dans la quête d'une solution à la guerre qui ravage la Syrie. M. Obama a condamné la "brutalité" du régime syrien "contre le peuple syrien qui l'a poussé dans les bras des radicaux". "Le régime (du président Bachar al-Assad) continue de mener des attaques contre des civils, de bloquer des vivres destinées à des familles qui ont faim. C'est lamentable", a fustigé le président des Etats-Unis. Et "l'implication directe de la Russie dans ces actions depuis plusieurs semaines soulève des questions sur leur engagement à s'éloigner du bord du gouffre", a condamné Barack Obama. Le président Barack Obama a affirmé jeudi qu'il n'avait "pas confiance" dans la volonté du président russe Vladimir Poutine de coopérer pour trouver une issue au conflit syrien. "Je ne suis pas certain que nous puissions faire confiance à la Russie et à Vladimir Poutine et c'est pourquoi nous devons évaluer si nous pouvons ou pas obtenir une véritable cessation des hostilités", a-t-il dit. "La Russie n'est peut-être pas capable d'y parvenir, soit parce qu'ils ne le veulent pas, soit parce qu'ils n'ont pas assez d'influence sur Assad. Et c'est ce que nous allons évaluer." Les deux grandes puissances sont les co-parrains d'un processus diplomatique et politique en Syrie -- avec tentative de cessez-le-feu et transition politique -- mais qui est largement moribond. (Belga)

Nos partenaires