Nus à vélo dans le trafic

10/06/10 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Le Vif

Samedi 19 juin, ne vous étonnez pas si vous croisez quelques cyclistes dénudés dans les rues de la capitale. Leur but ? Dénoncer le manque d'aménagements pour les cyclistes dans les rues de Bruxelles.

Nus à vélo dans le trafic

© Belga

Ils espèrent être une centaine cette année. Cent à pédaler nus dans les rues de Bruxelles. Ils démarreront de la Place de la Monnaie, pour passer dans tous les endroits importants de la capitale et se faire remarquer.

Pour la sixième édition de cette Cyclonudista bruxelloise, les revendications du groupement n'ont pas changé. Il demande plus d'aménagements pour les vélos dans le centre-ville. "Pour une distance inférieure à 10 kilomètres, le vélo est le moyen de transport le plus efficace. Malheureusement, c'est dangereux", explique Jérôme, un des participants à la manifestation. Plus de dos d'âne, de casses-vitesse, de chicanes, pour plus de sécurité, voilà leurs propositions.

"Il faut des adaptations pour obliger les automobilistes à rouler moins vite. J'ai une fille de 12 ans, je lui interdis de faire du vélo dans Bruxelles", avoue cet adepte du deux roues. "Les pistes cyclables le long des voitures garées sont la cause première des accidents impliquant des cyclistes, car les automobilistes ne font pas attention aux vélos avant d'ouvrir leur portière."

Jérôme souligne tout de même certains aménagements récents qui sont positifs, comme les sas de sécurité réservés aux cyclistes aux feux rouges ou les pistes cyclables dans les rues à sens unique où les vélos peuvent remonter la circulation, mais il estime que beaucoup de choses peuvent encore être améliorées pour renforcer leur sécurité.

Et la nudité dans tout ça ? Les cyclonudistes veulent avant tout se faire remarquer, mais ces partisans du naturisme voient aussi toute une symbolique dans le fait de se balader nus. "Nous voulons montrer notre vulnérabilité dans le trafic. Sans vêtement nous sommes comme les cyclistes qui n'ont pas de carrosserie et qui ne font pas le poids face aux voitures."

La nudité est aussi un moyen de donner plus de répercussions à la manifestation, car cet évènement, qui se veut avant tout "manifestif", ne souhaite en aucun cas choquer l'opinion. Les participants le désirent sur le ton de l'humour, tout en n'oubliant pas leurs convictions. "Chaque année, nous avons des retours ultra positifs de notre action. Les gens rigolent, c'est ce qui compte." La nudité n'est d'ailleurs absolument pas obligatoire pour rejoindre le mouvement, qui se terminera par un pique-nique sur le campus de la VUB... "porter le moins de vêtements possible est tout de même vivement recommandé si on veut donner une image forte", précise Jérôme.

Cette sixième Cyclonudista aura lieu le samedi 19 juin dès 14h. Le point de départ sera donné Place de la Monnaie. Le rassemblement est prévu un peu avant pour une séance de body painting... afin d'inscrire sur leur corps des slogans qui leur collent à la peau.

Julie Fohal

En savoir plus sur:

Nos partenaires