Numéro Inami : pas de décision avant un cadastre de la profession

06/11/14 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Belga

Le Conseil de la jeunesse a rencontré jeudi la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block au sujet de la problématique des numéros INAMI pas assez nombreux pour l'ensemble des étudiants francophones diplômés.

Numéro Inami : pas de décision avant un cadastre de la profession

© Belga

La ministre a rappelé sa volonté d'attendre le cadastre complet des professions médicales afin d'avoir une vue globale sur le phénomène. Il sera disponible dans les prochains mois.

Chaque partie s'est également accordée sur la nécessité de valoriser les spécialités en pénurie. Mais de véritable solution concrète à court terme, il n'a pas été question. Les différentes parties ont convenu de se revoir dans le courant du mois de décembre.

La N-VA a rappelé dans un communiqué qu'il ne pouvait être question de toucher au numerus clausus, certainement pas en l'absence de cadastre. Présents dans la majorité fédérale et flamande, les nationalistes imputent la responsabilité de ce qui arrive aux diplômés francophones à la politique menée en Communauté française, singulièrement dans le chef du ministre PS de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt opposé à un examen d'entrée qui permet de maintenir des soins de santé "payables".

Revenir en arrière serait par ailleurs un désaveu pour les milliers d'étudiants flamands recalés à l'examen d'entrée, estime la N-VA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires