"Nuit de résistance" organisée par Hart Boven Hard et Tout Autre Chose au Beurschouwburg

28/09/16 à 22:39 - Mise à jour à 22:42

Source: Belga

(Belga) Les mouvements citoyens Hart Boven Hard et Tout Autre chose organisent mercredi soir une "Nuit de résistance" au Beurschouwburg dans le centre de Bruxelles. Vers 21h30, l'événement avait déjà attiré plusieurs centaines de personnes. A la veille de la manifestation nationale qui se tiendra jeudi, il se veut, selon ses organisateurs, un espace de débats et d'échanges autour des coupes dans le budget de la culture, du travail social géré comme un business, de la baisse drastique des investissements dans l'enseignement, l'aide à la jeunesse et les soins de santé notamment.

"Si notre propre gouvernement ne se préoccupe plus de l'humain dans notre pays, alors nous devons y veiller ensemble. Avec les différents secteurs de notre société, nous voulons partager nos enjeux et nos histoires. Nous voulons montrer que les limites sont atteintes et qu'on ne peut aller plus loin quand on est déjà au bord du gouffre. Contestons, débattons et animons-nous réciproquement afin d'apprendre les uns des autres", indiquent les deux mouvements citoyens organisant l'événement. "Hart Boven Hard et Toute Autre Chose ont toujours eu pour objectif de réunir le secteur culturel au secteur social et aux syndicats notamment. La 'Nuit de résistance' est une forme de support mental et créatif pour ceux qui manifesteront demain. Le secteur culturel veut se montrer solidaire avec les travailleurs de différents secteurs de façon créative et originale car nous partageons tous les mêmes problèmes", explique Bieke Purnelle, une porte-parole de Hart Boven Hard. L'événement propose jusqu'à 3 heures du matin un bar public, une 'bibliothèque humaine', des prestations d'artistes et d'autres personnalités, des prises de parole, des animations de rue et un marathon de témoignages de personnes habituellement invisibles dans la société. (Belga)

Nos partenaires