Nuisance des avions : face au fédéral, le cdH et le PS s'impatientent après une collision évitée de peu

13/10/16 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Belga

Le cdH et le PS ont exprimé jeudi leur impatience, face à la longue attente de mesures à prendre au niveau fédéral dans le dossier de la gestion des nuisances des avions et des routes à emprunter par ceux-ci. Comme plusieurs associations, ils se sont émus d'un incident qui aurait pu donner lieu, il y a quelques jours, à une collision entre deux avions à l'aéroport national.

Nuisance des avions : face au fédéral, le cdH et le PS s'impatientent après une collision évitée de peu

Benoit Cerexhe. © Belga

Le chef de groupe cdH au parlement bruxellois et bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Benoit Cerexhe a ainsi dit réagir "avec effroi, et révolte, face aux informations selon lesquelles un accident a été évité de toute justesse entre deux avions en phase de décollage pour l'un, d'atterrissage pour l'autre, sur le tarmac de Zaventem".

Pour lui, cet incident grave renvoie à "l'incurie du gouvernement fédéral", et à la manière "partiale, partisane et scandaleuse dont Belgocontrol met en oeuvre aujourd'hui le système de choix d'utilisation des pistes à Bruxelles-National, en violation totale des instructions ministérielles".

Benoît Cerexhe a en outre dénoncé la "parfaite désinvolture avec laquelle les ministres Galant, hier, et Bellot aujourd'hui gèrent le dossier aéroportuaire, en traitant avec beaucoup plus d'égards les compagnies aériennes, la Région flamande et les gestionnaires de l'aéroport" que les centaines de milliers de personnes toujours survolées".

Benoit Cerexhe a dit espérer que l'audit commandité par le ministre Bellot sur l'utilisation des pistes ne soit pas une manoeuvre de plus du gouvernement fédéral pour gagner du temps.

De son côté, le député bruxellois PS Ridouane Chahid a demandé ministre Bellot de "sortir de son immobilisme". Pour lui le MR a été "bâillonné par les partis flamands qui refusent toute avancée sur le dossier du survol de Bruxelles". "Respectez vos engagements pris lors de la campagne électorale de 2014! Nous vous demandons d'aboutir rapidement à une solution qui respecte l'ensemble de la population", a-t-il dit à l'attention du MR et du ministre fédéral.

Nos partenaires