Nucléaire: Wahington et Tokyo veulent la "mesure la plus forte" contre Pyongyang

11/09/16 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Belga

(Belga) Washington et Tokyo veulent obtenir de la communauté internationale "la mesure la plus forte possible" pour riposter au cinquième essai nucléaire réalisé vendredi par la Corée du Nord, a affirmé dimanche un diplomate américain.

Sung Kim, représentant spécial pour la Corée du Nord au sein du Département d'Etat américain, a également laissé entendre que son pays pourrait prendre de nouvelles sanctions unilatérales en réponse au "comportement provocateur et inacceptable des Nord-Coréens". "Nous travaillerons très étroitement ensemble au Conseil de sécurité et au-delà pour obtenir la mesure la plus forte possible après la dernière action de la Corée du Nord", a déclaré Sung Kim aux journalistes à Tokyo, après avoir rencontré le diplomate japonais chargé du dossier Kenji Kanasugi. "Outre les sanctions au Conseil de sécurité, les Etats-Unis et le Japon, de même que la Corée du Sud, nous examinerons des mesures unilatérales", a-t-il ajouté sans donner de détails. La Corée du Nord est depuis son premier essai nucléaire en 2006 sous le coup d'une série de sanctions du Conseil de sécurité, ce qui ne l'a pas empêché de réaliser quatre autres essais et de multiplier ces derniers temps les tirs de missiles balistiques. La communauté internationale cherche notamment à convaincre la Chine d'intervenir auprès de la Corée du Nord pour l'enjoindre de respecter l'interdiction qui lui est faite de développer des programmes nucléaire et balistique. Pékin a bien fait part vendredi de sa "ferme" opposition à l'essai nucléaire nord-coréen. Mais le représentant permanent de la Chine aux Nations unies, Liu Jieyi, s'est en même temps montré très prudent vendredi quant à la réponse diplomatique internationale, estimant qu'il faut "s'abstenir de toute provocation des deux côtés". Les experts estiment que Pékin redoute un effondrement complet de la Corée du Nord qui pourrait déboucher sur l'avènement à sa frontière d'un régime aligné sur les Etats-Unis. Pour autant, le "dialogue" entre les Etats-Unis et la Chine se poursuit, a relevé dimanche Sung Kim. "Nous continuons de travailler à convaincre la Chine d'appliquer les résolutions du Conseil de sécurité et d'oeuvrer avec nous pour nous assurer que le comportement de la Corée du Nord évolue dans une direction productive et positive", a-t-il dit. "La Corée du Nord continue de constituer une menace grandissante pour la région, pour nos alliés et pour nous-mêmes", a-t-il dit. "Nous ferons tout ce qui est possible pour nous défendre contre cette menace." (Belga)

Nos partenaires