Nucléaire : un compromis pour éviter la pénurie

10/05/12 à 08:34 - Mise à jour à 08:34

Source: Le Vif

Le calendrier de sortie du nucléaire pourrait être adapté. La fermeture des réacteurs de Doel 1 et 2 et Tihange 1, prévue pour 2015, ferait disparaître 2.000 mégawatts d'électricité, rapportent ce jeudi le Soir, l'Echo, De Morgen et le Tijd.

Nucléaire : un compromis pour éviter la pénurie

© Belga

Dans l'accord conclu début décembre 2011, le gouvernement s'est engagé à respecter la loi de 2003 sur la sortie du nucléaire, mais il s'est tout de même réservé la possibilité de réévaluer les dates de sortie en fonction de la mise en réseau de nouvelles capacités.

Or, la Belgique totalise actuellement 16.000 mégawatts pour son parc de production. Les trois unités condamnées à brève échéance représentent à elles seules 2.000 mégawatts. Pour pallier ce manque potentiel de capacité, la Belgique pourrait revoir les dates de fermeture des réacteurs et maintenir par exemple Tihange 1 en activité, tandis que Doel 1 et 2 fermeraient comme prévu.

La décision politique concernant le plan d'équipement électrique du royaume est attendue pour le début de l'été.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires