Nucléaire: la planification d'urgence en Belgique doit être optimisée, selon le CSS

01/03/16 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Belga

(Belga) Dans une Belgique à forte densité démographique et à concentration nucléaire élevée, une optimisation de la planification d'urgence est nécessaire pour mieux prévenir ou gérer un accident nucléaire, plaide le Conseil supérieur de la santé (CSS) dans un avis publié mardi. Le document émet des recommandations basées sur l'analyse du dispositif des plans d'urgence nucléaires belges et les leçons tirées notamment de la catastrophe de Fukushima, survenue le 4 mars 2011.

Nucléaire: la planification d'urgence en Belgique doit être optimisée, selon le CSS

Nucléaire: la planification d'urgence en Belgique doit être optimisée, selon le CSS © BELGA

Un premier avis avait été rendu en mars 2015, axé sur la protection de la thyroïde, l'une des contre-mesures les plus importantes à prendre en cas d'accident, selon le CSS. Le second avis est fondé sur trois conclusions principales du CSS. Le première est que, "bien que très peu probable, un accident nucléaire sévère peut survenir en Belgique", explique Patrick Smeeters, expert. Un autre enseignement montre qu'une propagation de la radioactivité peut avoir un impact à grande distance. Enfin, il est établi que les conséquences d'un tel accident peuvent durer de nombreuses années. Le processus de planification d'urgence est donc l'élément clé de la sûreté nucléaire. Le CSS prône entre autres pour la Belgique "l'élargissement des zones de planification" à 20km au moins pour l'évacuation (contre 10 prévus actuellement), au moins 100km pour la mise à l'abri (actuellement 10km) et pareille distance pour la distribution d'iode, au lieu des 20km actuels. De plus, il est nécessaire de renforcer les coordinations sur le plan européen. La communication avec le public doit aussi être plus transparente et structurée. Ces recommandations doivent être placées dans le cadre plus large d'une politique de sûreté nucléaire, conclut l'avis. (Belga)

Nos partenaires