Nucléaire: la majorité refuse l'audition des autorités allemandes

10/05/16 à 16:54 - Mise à jour à 16:54

Source: Belga

(Belga) La Chambre n'entendra ni la ministre allemande de l'Environnement, ni l'autorité allemande de sécurité nucléaire à propos de leurs griefs sur la relance des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2. La majorité a rejeté mardi les demandes d'auditions formulées par l'opposition, les jugeant inutiles.

Nucléaire: la majorité refuse l'audition des autorités allemandes

Nucléaire: la majorité refuse l'audition des autorités allemandes © BELGA

Les autorités allemandes ont demandé à la Belgique de suspendre la relance des deux centrales nucléaires, interrompues de nombreux mois après la détection de micro-fissures. L'opposition souhaitait en savoir plus sur les doléances allemandes. La majorité ne l'a pas rejointe, estimant que l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) avait déjà expliqué les raisons pour lesquelles elle avait autorisé la relance. Le gendarme belge de l'atome s'était appuyé sur les conclusions d'un panel international d'experts. Le président de la sous-commission, Peter Vanvelthoven (sp.a), a regretté l'attitude de la majorité. "Qu'une commission comme la nôtre juge que cela ne vaut pas la peine d'entendre les représentants d'un pays voisin qui nous adresse des mises en garde, c'est du jamais vu", a-t-il souligné. Il est probable que les partis d'opposition demandent à rencontrer les responsables allemands ou les invitent en Belgique. Le député Michel de Lamotte (cdH) a fait part de son intention à ce sujet la semaine passée. (Belga)

Nos partenaires