Nucléaire: l'AFCN estime également qu'il est possible de mieux coopérer avec nos voisins

31/01/18 à 14:34 - Mise à jour à 14:36

Source: Belga

(Belga) L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) adhère aux conclusions du rapport du Bureau d'enquête pour la sécurité (OVV) néerlandais publié mercredi. Selon son porte-parole, "il y a de la place pour améliorer la coopération" avec l'Allemagne et les Pays-Bas.

Les Pays-Bas ne sont pas bien préparés à un accident nucléaire ayant des conséquences transfrontalières et doivent améliorer la coopération avec la Belgique et l'Allemagne en matière de gestion de crise, a indiqué le Bureau d'enquête pour la sécurité (OVV) néerlandais dans un rapport d'environ 200 pages. L'AFCN approuve ces conclusions ajoutant qu'elle a participé activement à cette étude. "Après le soutien actif à l'étude, nous devons à présent regarder plus loin. Il y a toujours moyen d'améliorer la coopération", indique le porte-parole de l'agence Erik Hulsbosch. Ce rapport à l'ordre du jour de la prochaine réunion entre l'AFCN, l'OVV et l'autorité néerlandaise de sécurité (Autoriteit Nucleaire Veiligheid en Stralingsbescherming, ANVS) le 12 février. M. Hulsbosch ajoute que des contrôleurs néerlandais sont présents en Belgique lors des inspections menées par l'AFCN. Cette coopération s'est accentuée depuis 2016 avec les Pays-Bas, mais aussi l'Allemagne, à la suite de la découverte de micro-fissures sur les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2. (Belga)

Nos partenaires