Nucléaire iranien - Les sceptiques "avaient tous tort"

17/01/16 à 15:41 - Mise à jour à 15:41

Source: Belga

(Belga) Le président iranien Hassan Rohani a affirmé dimanche que ceux qui étaient sceptiques sur l'accord nucléaire "avaient tous tort", lors de sa première conférence de presse après l'entrée en vigueur de l'accord samedi.

Nucléaire iranien - Les sceptiques "avaient tous tort"

Nucléaire iranien - Les sceptiques "avaient tous tort" © BELGA

"Quelques heures seulement après l'entrée en vigueur de l'accord, plus de 1.000 lignes de crédits ont été ouvertes par différentes banques (étrangères). Ce qui montre que les sceptiques avaient tous tort", a-t-il dit en allusion à la levée de la plupart des sanctions internationales, en particulier bancaires. L'Iran "n'a pas et n'aura pas de relations économiques importantes avec les Etats-Unis" mais est prêt à accepter "tout investissement de la part des sociétés américaines" si elles réussissent à régler les obstacles qui existent aux Etats-Unis même pour venir en Iran, a-t-il déclaré, alors que les deux pays n'ont pas de relations diplomatiques depuis 1980. Le président iranien a également critiqué de nouveau l'Arabie saoudite pour sa politique régionale et son opposition à l'accord nucléaire. "L'Arabie saoudite massacre les musulmans au Yémen et détruit ce pays. L'exécution d'un dignitaire religieux soutenu par une partie importante de l'opinion n'est pas acceptable", a accusé M. Rohani. L'Iran soutient les rebelles Houthis combattus par le pouvoir aidé par une coalition arabe commandée par l'Arabie saoudite. Téhéran a également condamné l'exécution début janvier par Ryad du cheikh Nimr al-Nimr. Après l'attaque contre son ambassade à Téhéran, Ryad a rompu ses relations avec l'Iran. L'Arabie saoudite s'oppose à l'accord nucléaire qu'il a critiqué à de nombreuses reprises. (Belga)

Nos partenaires