Nouvelles tensions entre le CD&V et la N-VA

02/07/15 à 20:49 - Mise à jour à 20:49

Source: Belga

L'heure des questions parlementaires jeudi à la Chambre a permis d'observer de nouvelles tensions entre le CD&V et la N-VA, deux ministres nationalistes se retrouvant dans le collimateur d'élus chrétiens-démocrates.

Nouvelles tensions entre le CD&V et la N-VA

Steven Vandeput © Belga

Le député Veli Yüksel (CD&V) a pressé le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) de sortir son plan stratégique qui se fait attendre depuis des mois. "Vous rendez difficile une prise de décision politique", lui a-t-il dit, rappelant qu'il y allait notamment de "l'avenir de milliers de militaires qui sont inquiets". Selon lui, "le temps presse", y compris dans le contexte des engagements vis-à-vis de partenaires internationaux, à l'Otan, au sein de l'Union européenne ou auprès de l'ONU. "Plus on attend, plus l'image de la Belgique risque de s'abîmer", a-t-il averti. "On a toujours besoin d'un budget pour cuisiner mais exiger un chèque en blanc du gouvernement, cela ne va pas, cela ne se fait pas non plus dans d'autres départements", a ajouté Veli Yüksel. Le ministre a rappelé l'état de la situation, disant attendre dans les prochaines semaines une décision du gouvernement après sa proposition de plan à moyen terme et le retour des différents rapports des groupes de travail. La députée N-VA Karolien Grosemans qui l'interrogeait également, est venue au secours du ministre en renvoyant la balle au gouvernement. Elle a lancé un appel à la bonne volonté des "partenaires de la coalition, le MR, l'Open Vld et le CD&V". Autre moment de tensions entre les formations, quelques minutes plus tard, c'est le député Stefaan Vercamer (CD&V) qui a pressé le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) de trouver des compensations alors que des milliers de pensionnés et invalides ont vu leurs revenus diminuer à la suite de l'application des barèmes fiscaux sur la revalorisation de leur pécule de vacances. "Le ministre s'était pourtant engagé à trouver rapidement une solution. Il ne semble pas se presser alors que ces gens s'apprêtent également, comme d'autres, à partir en vacances", a ensuite dénoncé le député CD&V dans un communiqué. Il a donné deux semaines au ministre des Finances pour trouver une solution

En savoir plus sur:

Nos partenaires