Nouvelles perquisitions à Molenbeek

02/12/15 à 08:10 - Mise à jour à 12:26

Source: Vrt

Il y a eu de nouvelles perquisitions à Molenbeek dans le cadre des attentats Paris. C'est-ce qu'a annoncé la VRT et cela vient d'être confirmé par le parquet. On ne sait pas encore si des personnes ont été interpellées. Selon le Standaard, ces perquisitions ont eu lieu dans l'entourage de Mohamed Abrini en Ahmed Dahmani.

Nouvelles perquisitions à Molenbeek

Opération policière à Molenbeek, le 16 novembre © BELGAIMAGE

Deux personnes ont été emmenées mercredi matin pour audition à la suite de cinq perquisitions menées en Région bruxelloise liées aux attentats de Paris et plus particulièrement à Ahmed Dahmani, actuellement en détention en Turquie, et à Mohamed Abrini, actuellement en fuite, indique le parquet fédéral.

En ce qui concerne Mohamed Abrini, trois mandats de perquisition ont été exécutés à Molenbeek-Saint-Jean. Une autre perquisition a été menée à Saint-Josse-Ten-Noode, toujours pour ce volet de l'enquête.

Une cinquième perquisition a été menée à Molenbeek-Saint-Jean en lien cette fois avec Ahmed Dahmani. Ces perquisitions se sont déroulées sans incident particulier, selon le parquet fédéral. Les autorités judiciaires précisent qu'elles ne peuvent actuellement donner d'information ni sur les objets emportés, ni sur l'identité des personnes interpellées.

À cinq heures ce matin, cinq adresses dans le centre de Molenbeek ont été perquisitionnées. Comme, la police n'était pas à la recherche de Salah Abdeslam lui-même, ce n'était pas une opération musclée.

Selon la VRT, les perquisitions sont menées en vue d'obtenir des informations sur l'endroit où Salah Abdeslam, l'un des suspects des attentats, se trouve.

Selon le Standaard, ces perquisitions ont eu lieu dans l'entourage de Mohamed Abrini en Ahmed Dahmani. Mohamed Abrini, un Belgo-Marocain de 30 ans, a été filmé par une caméra de vidéosurveillance en compagnie de Salah Abdeslam, deux jours avant les attentats du 13 novembre dans une station-service au nord de Paris alors qu'il conduisait une voiture utilisée dans les attaques. Ahmed Dahmani est lui soupçonné d'avoir conduit Salah Abdeslam pendant sa cavale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires