Nouvelle-Zélande: violente réplique du séisme

14/11/16 à 05:29 - Mise à jour à 05:32

Source: Belga

(Belga) Un nouveau tremblement de terre d'une magnitude de 6,2 sur l'échelle de Richter a secoué la Nouvelle-Zélande lundi matin, selon l'Institut de géologie américain (USGS). Un violent de tremblement de terre avait déjà frappé l'île sud du pays dans la nuit de dimanche à lundi, faisant au moins deux morts.

Nouvelle-Zélande: violente réplique du séisme

Nouvelle-Zélande: violente réplique du séisme © BELGA

L'épicentre de cette réplique ce situe à proximité de la localité de Cheviot, à 120 km de Christchurch. Selon le ministre de la Défense civile Gerry Brownlee, le bilan ne devrait plus s'alourdir. "Je pense que s'il y avait eu des blessés graves ou plus de morts, nous en aurions entendu parler maintenant", a-t-il déclaré à Radio New Zealand. "Il semble que l'infrastructure soit le plus gros problème, même si je ne veux pas minorer les souffrances (...) et la peur terrible que tellement de gens ont subies". Plus tôt dans la journée, le Premier ministre John Key avait estimé que le bilan pouvait encore s'alourdir. Plusieurs bâtiments ont été endommagés, tandis que certaines régions ne sont plus accessibles par la route. Dans les heures suivant le principal séisme, lundi peu après minuit, des centaines de répliques ont secoué le pays, certaines d'une magnitude supérieure à 6. De puissantes vagues, certaines de deux mètres de haut, consécutives au choc tellurique initial ont frappé les côtes, a annoncé le ministère de la Défense civile. Il avait également averti dans un bulletin spécial que d'autres vagues, susceptibles d'atteindre cinq mètres, pouvaient suivre et provoquer un "tsunami destructeur", ce qui n'a pas été le cas. (Belga)

Nos partenaires