Nouvelle-Zélande: discours historique de Jacinda Ardern envers la population maorie

05/02/18 à 03:42 - Mise à jour à 03:44

Source: Belga

(Belga) La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a promis, lundi, des changements pour réduire les inégalités que vit la population indigène maorie du pays. Elle a prononcé un discours historique à l'occasion de l'anniversaire de la signature du Traité de Waitangi par plusieurs chefs maoris permettant à la Grande-Bretagne de prendre possession de la Nouvelle-Zélande.

Jacinda Arden, 37 ans, est la première dirigeante du pays a obtenir l'autorisation de s'exprimer durant la cérémonie maorie de bienvenue organisée à Waitangi. C'est dans cette petite localité de la pointe nord de la Nouvelle-Zélande que le traité fondateur a été signé le 6 février 1840. "Je ne prends pas à la légère le privilège de m'exprimer aujourd'hui, pas seulement en tant que Première ministre mais en tant que wahine (femme)", a-t-elle déclaré. La dirigeante travailliste a fait état des inégalités qui existent toujours entre les indigènes Maoris (15%) et le reste de la population, citant le chômage et la pauvreté, l'accès aux soins de santé mentale et le nombre d'incarcérations de Maoris. "Tant que celles-ci existent, nous avons échoué dans notre partenariat. Mais je crois fermement en notre pouvoir de changement", a-t-elle ajouté. La Première ministre, qui est enceinte de son premier enfant, à enjoint l'assemblée des dignitaires maoris à la tenir responsable de ses travaux. "Parce qu'un jour, je veux être capable de dire à mon enfant que j'ai gagné le droit de rester ici, et vous seuls pouvez me dire que j'ai fait cela", a-t-elle conclu. (Belga)

Nos partenaires