Nouvelle Constitution en Thaïlande: Washington réclame le retour de la démocratie

08/08/16 à 23:24 - Mise à jour à 23:24

Source: Belga

(Belga) Les Etats-Unis ont exprimé lundi leur mécontentement au lendemain de l'adoption par la Thaïlande d'une nouvelle Constitution, réclamant à la junte militaire au pouvoir depuis deux ans un retour à un système démocratique confié à des civils élus.

Nouvelle Constitution en Thaïlande: Washington réclame le retour de la démocratie

Nouvelle Constitution en Thaïlande: Washington réclame le retour de la démocratie © BELGA

Washington et Bangkok jouissent d'un traité d'alliance militaire, héritage de la Guerre froide et de la Guerre du Vietnam. Mais les relations se sont tendues après le coup d'Etat militaire de mai 2014 et les Etats-Unis ont depuis privilégié leurs liens avec d'autres pays d'Asie du Sud-Est, comme Singapour, la Malaisie, les Philippines, voire avec leur ancien ennemi vietnamien. "Nous demeurons préoccupés par le processus de rédaction de la Constitution qui n'était pas ouvert au plus grand nombre", a critiqué une porte-parole du département d'Etat, Elizabeth Trudeau, déplorant l'absence de "débat ouvert pour l'adoption" de la nouvelle charte constitutionnelle du royaume thaïlandais. Les Thaïlandais ont adopté dimanche une nouvelle Constitution très controversée, qui permettra à la junte au pouvoir de contrôler la scène politique, même après le retour à des élections, promises en 2017. Selon les derniers résultats préliminaires, plus de 60% des votants se sont exprimés en faveur de la nouvelle Constitution. Moins de 40% l'ont rejetée. "Nous exhortons les autorités thaïlandaises à prendre dès que possible les prochaines mesures en vue du retour d'un gouvernement élu dirigé par des civils", a réclamé Mme Trudeau. Depuis le coup d'Etat des militaires thaïlandais en mai 2014, Washington insiste régulièrement sur la nécessité d'organiser de nouvelles élections législatives et de rétablir les institutions démocratiques. Mais quasiment aucune sanction américaine n'a jamais été prise contre Bangkok. "Cela fait partie du retour de la démocratie en Thaïlande. Nous demandons fermement au gouvernement de lever les restrictions sur les libertés publiques, notamment la liberté d'expression et le droit de rassemblement pacifique, afin que les Thaïlandais puissent avoir un dialogue sans entraves sur l'avenir politique du pays", a martelé la porte-parole américaine. (Belga)

Nos partenaires