Nouveaux incidents entre la police et des jeunes lors d'un contrôle

06/08/12 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Le Vif

Un policier a été blessé lors d'échauffourées avec une bande de jeunes, à la suite d'un contrôle d'identité dans la nuit de dimanche à lundi à Anderlecht, a indiqué lundi le parquet de Bruxelles. Deux suspects âgés de 17 et 20 ans ont été interpellés puis relâchés. Durant la même nuit, trois véhicules de police ont essuyé des jets de pierre et un cocktail Molotov.

Nouveaux incidents entre la police et des jeunes lors d'un contrôle

© Belga

Une patrouille de police s'est rendue vers 2h dans la rue des Goujons pour une personne en train de forcer une porte. Arrivés sur les lieux, les policiers n'ont rien remarqué de suspect. Lorsqu'ils sont revenus vers leur véhicule, deux individus les ont insultés et ils ont alors décidé de les contrôler non loin du square des Martyrs Juifs. Un attroupement s'est formé et des échauffourées entre jeunes et policiers s'en sont suivies. Des objets ont été lancés vers les véhicules de police et un pavé en a brisé l'une des vitres. Un inspecteur a été blessé et emmené aux urgences. Il subit une incapacité de travail de 7 jours. La personne qui a jeté le pavé n'a pas été interpellée. Vers 00h30, la police avait aperçu un véhicule en feu au square Albert Ier. Arrivés rue Van Lint, les policiers se sont fait canarder de pierres et ont demandé des renforts. Lors du ratissage, 22 bouteilles remplies d'essence ont été retrouvées.

Menace de grève à la police après des incidents violents la semaine passée

Le syndical libéral de la police déposera un préavis de grève nationale, rapporte lundi le quotidien "De Standaard". Il demande une meilleure protection des agents après les incidents survenus ces derniers jours au cours desquels des policiers ont été menacés et parfois blessés. Le dernier incident s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche à Etterbeek. A Vilvorde, trois agents ont été blessés lors d'un contrôle d'identité."La coupe est pleine. Nous devons donner de toute urgence le signal que cela ne peut plus durer", a expliqué le vice-président du SLFP-Police, Vincent Houssin.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires