Nouveau siège de l'OTAN : les coulisses d'un chantier pharaonique

24/05/16 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Le Vif/l'express

La Belgique livrera fin août à l'Otan la plus grande partie de son nouveau siège. Combien a réellement coûté ce bâtiment ultra-sécurisé ? Qui a eu l'idée de son design futuriste ? Pourquoi le chantier a-t-il connu de vives tensions ? Les dessous d'un projet hors normes.

Le compte à rebours a commencé. Dix-sept ans après avoir pris la décision, au sommet de Washington, de remplacer son bâtiment actuel par un nouveau siège bruxellois mieux adapté à ses besoins, l'Alliance atlantique se prépare au grand déménagement. Une transhumance d'à peine quelques centaines de mètres pour les 4 500 agents civils et militaires de l'institution : le futur complexe est situé en face de l'immeuble actuel, de l'autre côté du boulevard Léopold III, à Haren. Immense bâtiment au design futuriste, le nouveau siège sera progressivement occupé à partir du début 2017. D'ici-là, le ministère belge de la Défense, maître d'ouvrage délégué, aura livré l'ensemble du site à l'Otan, après six années de travaux soumis à de hautes turbulences.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires