Nouveau report du lancement du satellite européen d'observation de la terre

25/04/16 à 00:33 - Mise à jour à 00:33

Source: Belga

(Belga) La lancement du satellite d'observation de la terre Sentinel-1B a été reporté pour la troisième fois dimanche soir. Une anomalie a été constatée peu avant la mise en orbite du satellite par le lanceur russe Soyouz depuis la station de Kourou en Guyanne française, a indiqué Arianespace. Le premier nanosatellite belge "Oufti-1" devra donc également patienter.

Nouveau report du lancement du satellite européen d'observation de la terre

Nouveau report du lancement du satellite européen d'observation de la terre © BELGA

Le tir, qui devait avoir lieu vendredi déjà, a déjà été reporté par deux fois depuis lors pour des raisons météorologiques. Une anomalie détectée peu avant le lancement a mis en suspens les opérations dimanche soir. "A la suite d'une anomalie observée pendant la chronologie du lancement VS14, le compte à rebours a été interrompu", a indiqué Arianespace dans un communiqué. Le lancement du satellite européen est repoussé à une date ultérieure qui n'a pas encore été déterminée, a indiqué l'entreprise qui attend le résultat de l'analyse de l'anomalie. L'annonce de la nouvelle tentative devrait être communiquée lundi. Le premier nanosatellite belge "Oufti-1", mis au point par l'Université de Liège (ULg), fait aussi partie du voyage et devra donc également patienter pour être envoyé dans l'espace. Le satellite européen Sentinel-1B, doit retrouver l'autre satellite Sentinel-1A lancé il y a deux ans, dédié au programme conjoint de l'Agence spatiale européenne (ESA) et de l'Union européenne Copernicus pour la surveillance de l'environnement. Les deux satellites sont dotés d'un radar visant à fournir des images de la surface de la Terre de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques. (Belga)

Nos partenaires